Les complaintes - Jules Laforgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les complaintes - Jules Laforgue

Message  Gil Def le Lun 9 Aoû - 8:18




LES COMPLAINTES
Jules Laforgue

 

Notes sur l'auteur
LES COMPLAINTES-Accès à tous les textes




LE RECUEIL "LES COMPLAINTES"

Le recueil "Les Complaintes" est publié pour la première fois en 1875. Le manuscrit original a été détruit en 1940 pendant la seconde guerre mondiale. Avec "les Complaintes", Laforgue donne comme son acte de naissance de poète. "Les Complaintes", c’est sa première œuvre achevée et publiée. Il y trouve sa tonalité propre, qui ne le quittera plus.

Après la lecture de plusieurs textes notamment d’un essai plus qu’intéressant intitulé "Laforgue et le genre complainte" dans le site des Amis de Jules Laforgue, nous avons retenu les idées suivantes.

* La notion de "complainte" est ancienne. Parmi les complaintes anciennes, la plus connue est sans doute celle du "roi Renaud qui de guerre revint… " La complainte est utilisée de manière littéraire par Marot, Ronsard, Du Bellay, ou Agrippa d’Aubigné. Comme son nom l’indique, c’est alors une plainte, souvent douloureusement monotone. A partir du XVIe siècle, l’ancrage populaire de la complainte lui donne un autre ton, plus ironique, voire satirique. On y dénonce par exemple l’iniquité des lois contre les pauvres gens et ceux qu’on condamne à mort.

*L’idée des "Complaintes" serait venue à Jules Laforgue à la suite d’une fête foraine nocturne, pour l’inauguration du Lion de Belfort en septembre 1880.
Jules Laforgue relance sans nul doute cette "vieille forme populaire" comme il l’appelle. Pour lui, la complainte est beaucoup plus synonyme de chansons des rues. C’est celle qui s’accompagne d’un orgue de barbarie. C’est celle qui apostrophe le passant, c’est celle qui lui emprunte sa langue, c'est celle du diseur plus que du chanteur, c’est celle qui s’insinue et s’incruste par des refrains, à devenir une rengaine. Elle a bien souvent des accents tristes.

* "Les Complaintes" c’est de l’ironie et du désenchantement. C’est, à travers une cinquantaine de poèmes, le prétexte d’une réflexion sur le côté dérisoire de la vie humaine qu’on pourrait résumer ainsi : pour Jules Laforgue, nous sommes tous de pauvres clowns, l’amour est une histoire sale, et la vie une absurdité.

*Jules Laforgue donne au genre de la complainte des lettres de noblesse littéraires. La complainte est partout dans son œuvre en amont et en aval de ce recueil.

LES COMPLAINTES - Tables des matières

1. Complainte propitiatoire à l’Inconscient
2. Complainte-placet de Faust fils
3. Complainte à Notre-Dame des Soirs
4. Complainte des voix sous le figuier boudhique
5. Complainte de cette bonne lune
6. Complainte des pianos qu'on entend dans les quartiers aisés
7. Complainte de la bonne défunte
8. Complainte de l'orgue de barbarie
9. Complainte d'un certain dimanche
10. Complainte d’un autre dimanche
11. Complainte du fœtus de poète
12. Complainte des pubertés difficiles
13. Complainte de la fin des journées
14. Complainte de la vigie aux minuits polaires
15. Complainte de la lune en province
16. Complainte des printemps
Arrow17. Complainte de l'automne monotone
18. Complainte de l'ange incurable
19. Complainte des nostalgies préhistoriques
20. Autre complainte de l'orgue de barbarie
21. Complainte du pauvre chevalier-errant
22. Complainte des formalités nuptiales
23. Complainte des blackboulés
24. Complainte des consolations
25. Complainte des bons ménages
26. Complainte de lord Pierrot
27. Autre Complainte de lord Pierrot
28. Complainte sur certains ennuis
29. Complainte des noces de Pierrot
30. Complainte du vent qui s’ennuie la nuit
Arrow31. Complainte du pauvre corps humain
32. Complainte du roi de Thulé
33. Complainte du soir des comices agricoles
34. Complainte des cloches
35. Complainte des grands pins clans une villa abandonnée
36. Complainte sur certains temps déplacés
37. Complainte des condoléances au Soleil
38. Complainte de l'oubli des morts
39. Complainte du pauvre jeune homme
40. Complainte de l'époux outragé
41. Complainte variations sui le mot « falot, falotte »
42. Complainte du temps et de sa commère l’espace
43. Grande complainte de la ville de Paris
44. Complainte des Mounis du Mont-Martre
45. Complainte-litanies de mon Sacré-Cœur
46. Complainte des Débats mélancoliques et littéraires
47. Complainte d’une convalescence en mai
48. Complainte du Sage de Paris
49. Complainte des Complaintes
50. Complainte-épitaphe
51. Complainte des journées
52. Complainte de l'organiste de Notre-Dame de Nice
53. Complainte du libre arbitre
54. La Complainte des montres


* Les titres écrits en bleu et précédés d'une flèche sont des liens vers les textes présentés dans le site.



_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)

Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages: 1002
Age: 65
Localisation: Nord de la France
Date d'inscription: 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum