31. Style : la métaphore

Aller en bas

31. Style : la métaphore

Message  Gil Def le Jeu 3 Jan - 19:21

.


LEXIQUE POETIQUE

- STYLE : LA METAPHORE-





INTRODUCTION A PROPOS DES FIGURES DE STYLE

Une figure de style est une manière de s'exprimer. Une figure modifie le langage ordinaire pour le rendre plus expressif. Il existe des figures d'analogie, d'animation, de substitution, de pensée, d'opposition, de construction, de sonorités, d'insistance et d'atténuation.

DEFINITION

La métaphore est une figure de style qui a souvent été décrite comme une comparaison sans outil de comparaison. Mais c'est une erreur. La comparaison établit un rapport rationnel entre deux ensembles sémantiques qu'elle laisse intacts, mais la métaphore induit une correspondance inédite impossible dans la réalité.

Exemple :
"L’aurore est un cheval qui s’ébrouant, chasse au loin les corneilles"

Ainsi, la métaphore remplace un mot A par un mot ou une courte expression B :
. "L’aurore" est le comparé
. "un cheval qui s’ébrouant, chasse au loin les corneilles" est le comparant
. Remarque : il n'y a aucun mot-outil signalant la comparaison.

La métaphore n'est donc pas toujours immédiatement compréhensible, elle est même parfois énigmatique  : le lecteur doit deviner la relation que l'auteur a établie ; du coup, le lecteur découvre la manière de voir de l'auteur.


TYPES DE METAPHORES

La métaphore in præsentia, ou métaphore annoncée.
Elle est caractérisée par le fait que les deux termes sont présents dans l’énoncé ; le comparé et le comparant, sont liés grammaticalement.

Exemple: “Je me suis baigné dans le poème de la mer” (Arthur Rimbaud).

La métaphore in absentia ou métaphore directe.
Le comparé n'est pas manifesté explicitement dans l'énoncé.

Exemple : "Es-tu venu en escargot ?"

On peut parler dans ces deux cas de métaphore ponctuelle : l'extension textuelle de cette dernière est celle du mot ou de la locution.

La métaphore filée s'oppose à la métaphore ponctuelle en ceci qu'elle est développée au long d'un énoncé ; c'est donc un enchaînement de métaphores engendrées par une métaphore principale.

Exemples :

"Quels dieux, quel moissonneur de l’éternel été
Avait, en s’en allant, négligemment jeté
Cette faucille d’or dans le champ des étoiles." (Victor Hugo)

"Hanneton géant dont les élytres traînent sur le pavé, l'autobus crisse et glisse parmi les carrosseries luisantes"

"Ses yeux étaient un poème dont chaque regard était un champ." (T. Gauthier)

La métaphore figée est une métaphore passe dans le langage courant. Le mot ou l'expression prend alors un sens nouveau qu’on trouve dans les dictionnaires.

Exemples : le "pied" d'un meuble; "l'aile" d'un avion, etc.




_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1750
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum