Lamartine Alphonse de - Récit de Henri Guillemin en 2 volets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lamartine Alphonse de - Récit de Henri Guillemin en 2 volets

Message  Gil Def le Sam 11 Fév - 18:55

.

Alphonse de LAMARTINE

Mâcon 21.10.1790 - 28.02.1869 Paris






La première partie du récit de Henri Guillemin est consacrée à la carrière politique de Alphonse de Lamartine. Si cette carrière politique a fait l'objet de sévères critiques par des acteurs de son époque  et par un bon nombre d'historiens, Henri Guillemin fait valoir que ça ne permet pas pour autant de désigner Alphonse de Lamartine comme un carriériste qui a échoué et qui n'a pas compris les évolutions économiques, sociales de son temps. Pour Henri Guillemin, Alphonse de Lamartine appartient bien sûr à la classe des possédants et au parti des des conservateurs. Mais il aurait été l'un des premiers à prendre compte le fait que la France entrait dans l'ère industrielle et qu'il y avait un grand risque d'embrasement social si l'élite au pouvoir ne se préoccupait pas du sort des prolétaires dont la condition n'était pas brillante, loin s'en faut, et dont le nombre ne cessait de croître. Henri Guillemin présente donc Alphonse de Lamartine comme un "conservateur prévoyant", un "conservateur social' qui voulait empêcher une révolte prolétarienne sanglante et dévastatrice. Il explique ensuite ce qui fait qu'en quelques mois, Alphonse de Lamartine sera dans un premier temps un inspirateur de la Seconde République née de la révolution de 1948, et sera lâché et accusé de tous les maux par les conservateurs les plus hostiles à cette république qui préfèreront la mettre à bas et installer le Second Empire après le coup d'état  du 2 décembre 1851.








La seconde partie du récit de Henri Guillemin est consacrée à ce qu'était Alphonse de Lamartine, à ce qu'il pensait, à ce qui le préoccupait dans sa vie personnelle. Indéniablement, Henri Guillemin n'adhère pas à ce qui a été dit, ou écrit à propos de Alphonse de Lamartine qui le discrédite ou caricature ce qu'il était. Il indique qu'il voudrait rétablir un certain nombre de choses qui ont été volontairement ou pas oubliées, ignorées et qui permettent d'envisager Alphonse de Lamartine autrement comme un homme sans bassesse, sans méchanceté, qui ne cherche pas les honneurs, qui n'est jaloux de personne, un homme de grande volonté qui a fait tout ce qu'il pouvait pour que sa vie soit digne même s'il lui a fallu subir bien des difficultés, des revers, des malheurs, même s'il a été traversé par bien des choses incompréhensibles, bien des questions sans réponses. Cette seconde partie évoque notamment ses rapports à l'argent, avec sa famille, ses amours, ses amis, les milieux littéraires, les gens de son temps et tout particulièrement ses idées concernant Dieu, la religion catholique et le possible d'une vie au-delà de la mort.







Dernière édition par Gil Def le Sam 22 Avr - 10:37, édité 8 fois (Raison : rt)

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum