Tout ce temps ... et maintenant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout ce temps ... et maintenant

Message  Gil Def le Lun 27 Mar - 19:51




TOUT CE TEMPS ... ET MAINTENANT  




Tout ce temps, tout penser au bout d’un long voyage
Quel est mon âge quand je vois des jeux d’enfants
De l’abat des soleils comme ils vont déclinant
M’en reste-t-il au moins pour peindre mon visage

Tout ce temps, puis comment calculer mon courage
Maintenant et si je m’effeuille en sentiments

Me répondent l’esprit des choses invisibles
Ce flux des émotions à servir d’argument
Aux larmes de mots bleus, je m’en veux l’instrument
Archer de poésie comme on y devient cible

Tout ce temps, mais de rien, ne me plains maintenant

Tout ce temps, et penser à tout ce qui chemine
Quel est mon âge quand me revient un printemps
Du rouge de mes liens charnels infiniment
M’en reste-t-il au moins pour mes jours d’églantine

Tout ce temps, puis comment apprécier mon bagage
Maintenant et si je me prends l’air d’un mendiant

Me répondent l’esprit des choses à poursuivre
Ce qui fait mouvement et la marche en avant
Les grands effets de cœurs papillon ou volcan
La révolution des amours en perspectives

Tout ce temps, mais de rien, ne me plains maintenant

Tout ce temps, et penser à être et ne pas être
Quel est mon âge quand je siège sur un banc
Du tissu de drap blanc et des jours de bon vent
M’en reste-t-il au moins pour un dit jour de fête

Tout ce temps, puis comment la vie encore engage
Maintenant et si je vais partout d’un pas lent

Me répondent l’esprit des choses d’accordance
Ce qui fait confluence à des pluriels de pluies
En soleils et qui vont au pays d’embellie
Où rien ne vaut mieux que de garder confiance

Tout ce temps, mais de rien, ne me plains maintenant

Tout ce temps, et penser à ce qui s’abandonne
Quel est mon âge quand je parle aux absents
De la mélancolie, et de rien qu’on n’attend
Je n’en fais pas raison, la vie toujours me donne

Tout ce temps, mais de rien, ne me plains maintenant

Par toi ma compagnie, de penser me ramène
A toujours conclure en ferveur pour la vie
Par l’amour indéniable et qui nous est permis
Maintenant, in extenso, signe mon poème


© Gil DEF - 26.04.2012
- Cherche-monde manifestement-








_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum