La jeune fille et la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La jeune fille et la mer

Message  Gil Def le Mar 28 Mar - 19:26




LA JEUNE FILLE ET LA MER  




Sur la plage est apparue cette jeune fille
Là où il ne revient que du temps sur l’envers
C’est le mien qui la voit comme une image floue
C’est le sien puisqu’elle est seule comme un chagrin

La mer ne me garde vraiment rien au grand large
Elle est sans rémission la vague qui s’échoue
Mes rêves me restent comme vaisseaux fantômes
Et je me demande qui est la jeune fille

Le temps est si étrange et quelque part éteint
La jeune fille est si loin quand elle est près de moi
Tout nous sépare comme deux bouts d’un voyage
Par l’impossible inversion des grands sabliers

Me voilà donc témoin de ce qui fait mémoire
Du tout premier chagrin et cœur à marée basse
A ces autres marées basses mais cœur expert
Des marées hautes, des grandes vagues d’amour

Je suppose un prénom à cette jeune fille
Que j’aurais pu prononcer avec insistance
Avec constance aussi mais le comprendrait-elle
Si je lui disais comme j’ai pu le garder

Qui est-elle ? Tant d’images se superposent
Sur ce tableau de la jeune fille à la mer
On ne peut le peindre que de la ressource
Des sentiments qu’on rend à l’intemporel

La jeune fille est à moi réelle, irréelle
Elle est là, elle ne l’est pas, mais je l’admire
Dans un fort intérieur comme endroit secret
A tout ce qui me fait l’émotion qui déborde

Lui ferais-je confidence de ce qu’elle inspire
Elle qui rapporte ma jeunesse et ce que je suis
Comme bord de mer depuis le premier amour
Qui me ferait dire l’amour ne s’oublie jamais

Lui dirais-je que j’ai pu la prendre pour fille
Pour me consoler du doux semblant d’un mensonge
Pour lui servir d’appui quand je ne le peux pas
Pour ma fille qui me laisse sans le nom de père

Lui dirais-je que le temps n’arrange pas tout
Il est des amours qui nous restent impossibles
Mais rien ne sert de forcer l’imaginaire
S’il n’est pas de vie modèle, tout peut arriver

Sur la plage a disparu cette jeune fille
Mais j’ai gardé une étoile de mer


© Gil DEF - 20.10.2010








_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 67
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum