01. Le vers

Aller en bas

01. Le vers

Message  Gil Def le Mer 21 Nov - 18:24

.


LEXIQUE POETIQUE

- LE VERS -




DEFINITION

Si le vers est une caractéristique de la poésie, cela ne signifie pas que toute la poésie est versifiée.

Il est bien difficile de donner une définition du vers. En tenant compte de l'éthymologie du mot, on s'aperçoit que versus signifie "sillon, ligne d'écriture" et vient de vertere qui signifie "tourner, retourner à la ligne". On peut faire appel à l'image d'un champ cultivé pour parler d'un poème. Les limites du champ ne sont pas les limites de la feuille ou de la page. Le vers comparé au sillon constitue une seule ligne, à la longueur variable, mais qui implique un retour à la ligne, comme un retournement de charrue au terme d'un sillon. Les limites des vers sont toujours nettement marquées : au début, par l'alinéa et la majuscule, et à la fin, le plus souvent par le système des homophonies.
Le vers ne se confond pas avec l'entité grammaticale de la phrase. Une phrase peut s'étendre sur deux ou plusieurs vers, et inversement, un vers peut toucher à plusieurs phrases.


PROPRIETES

Si le vers ne peut être isolé des autres le plus souvent, il garde toutefois une certaine indépendance. Par exemple, il n'est pas obligatoire que les vers soient cosyllabés entre eux.
Selon leur mètre, c'est-à-dire leur nombre de pieds, de syllabes, on distingue les vers impairs et les vers pairs qui sont les plus fréquents. On peut désigner les vers par des mots particuliers : les alexandrins (douze syllabes), les décasyllabes (dix), les octosyllabes (huit), etc ...
Le vers est un système qui a une structure interne.
Le rythme d'un vers peut être caractérisé par les termes suivants : binaire, ternaire, croissant, décroissant, accumulatif. Ces rythmes s'identifient grâce aux notions d'accent tonique, de coupe, de césure, de mesure.


NOMBRE DE VERS PAR STROPHE

Le nombre de vers par strophe peut varier. Les strophes portent alors des noms particuliers : distique (deux vers) tercet (trois) quatrain (quatre) quintil (cinq) sizain (six), dizain (dix), douzain (douze).


LES VERS PARTICULIERS

Le vers dit libre, utilisé dans la poésie moderne, est un vers qui n'obéit plus à un mètre établi, régulier et dont la rime a disparu.
Le vers dit blanc est un vers dissimulé dans un fragment en prose.




_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1750
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum