Un ciel et l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un ciel et l'autre

Message  Gil Def le Dim 17 Fév - 14:02




UN CIEL ET L'AUTRE




Une heure sonne au loin, je ne sais pas laquelle
Ne le dis pas, mon père, ne m’en dis rien, ma mère
Un village a souffert, je suis comme en colère
On m’a pris les graines des choses essentielles

Comme mes racines mes retours d’hirondelles
Mon jardin et son ciel mes vagues de la mer
Même ma nostalgie a pris un goût amer
Je ne veux me plaindre de mes heures cruelles

Une heure sonne au loin, je ne sais pas laquelle
Ne le dis pas, mon père, ne m’en dis rien, ma mère
Je suis fait de larmes comme vous, cœur ouvert
Sensible ou triste, tant votre vie fut belle

Je voyage le temps à saisir ces parcelles
D’un nouvel entourage à mille lieues d’hier
De l’oubli à l’envie l’équilibre est précaire
J’ai appris de la vie et sous un autre ciel

Une heure sonne au loin, je ne sais pas laquelle
Ne le dis pas, mon père, ne m’en dis rien, ma mère
Je suis toujours l’enfant comme parti en guerre
Contre des fleurs du mal, à vouloir immortels

Votre amour et le mien. Je les écris pareils
A de grands discours à l’endroit sur l’envers.
J’y vis du souvenir des yeux bleus, des yeux verts
On y lit à travers mes émotions réelles.

Une heure sonne au loin, je ne sais pas laquelle
Ne le dis pas, mon père, ne m’en dis rien, ma mère
Je pense au village à des sœurs à un frère
Ils me viennent souvent comme au temps des pastels

Des ciels des enfances quand on croyait au miel
Au goût sucré des mots et des anniversaires
Comme ils manquent pourtant, sans eux, ce que je perds
C’est de l’innombrable qui jamais ne sommeille

Une heure sonne au loin, je ne sais pas laquelle
Ne le dis pas, mon père, ne m’en dis rien, ma mère
Rien ne doit nous presser, la vie a de quoi faire
Ce qui nous sépare manque de nouvelles

Rien ne doit alerter et le cœur et la veille
D’un soir d’un village et l’idée passagère
Si on me pense ingrat, j’en ferais ma misère
Ö comme il faut du temps pour réunir deux ciels


© Gil DEF - N° 470 / 11.02.2008
Photo : Gil DEF Lyon 2007








Dernière édition par Gil Def le Sam 22 Avr - 8:08, édité 14 fois

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ciel et l'autre

Message  Marie-Isabelle le Mer 27 Fév - 22:35

On m’a pris les graines des choses essentielles
...
Ö comme il faut du temps pour réunir deux ciels


Gil,
Ce poème est une merveille, un véritable travail d'orfèvre. Il y a tant de choses, d'émotions qu'il est difficile d'en dire davantage. On en reste sans voix ...
Bises. Marie-Isabelle
avatar
Marie-Isabelle

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 61
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ciel et l'autre

Message  Gil Def le Mar 4 Mar - 20:11

Marie-Isabelle

Tu as parfaitement cerné deux vers essentiels du texte ...

Le reste de ton commentaire me touche ... comme tu sais j'ai toujours une affection particulière pour mes "petits derniers".

Bises. Gil

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ciel et l'autre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum