L'invitation au voyage

Aller en bas

L'invitation au voyage

Message  Gil Def le Sam 8 Mar - 13:01

.


L’INVITATION AU VOYAGE

- Essai de Gil DEF -





LA QUETE D'UN PARADIS

Chez chacun de nous, il y a sans aucun doute l’espoir, la volonté de trouver un jour un havre de paix, un lieu idyllique, un paradis débarrassé des contraintes, des soucis quotidiens, des vilains visages et paysages du monde. Cette quête ancestrale se peuple de rêves comme autant d’invitations au voyage. Elle s’appuie pour certains sur la croyance en des écrits sacrés qui parle d’un paradis perdu, d’un Eden duquel l’homme aurait été chassé par la colère d’un Dieu, et qu’il nous faudrait retrouver. Elle peut s’appuyer aussi sur la croyance en l’existence en d’autres temps, de cités, de civilisations idéales qui auraient disparu de façon plus ou moins mystérieuse.


INSTINCT DE SURVIE OU FUITE EN AVANT ?

Ce thème de l’invitation au voyage s’appuie souvent en premier lieu sur un constat plus que négatif de sa vie présente, de sa vie quotidienne, quand elle est pleine de tracas, de désirs insatisfaits, de regrets, démunie d’un quelconque attrait ❶, mauvaise ou vide selon les cas. Le constat peut être catégorique quand il arrive à la conclusion que c’est forcément mieux ailleurs. Un constat négatif est encore plus terrible quand il s’élargit à son environnement, et pathétique s’il concerne le monde humain. L’invitation au voyage est à mon avis d’autant plus forte que le constat du présent, de sa vie est mauvais, sombre, propice au laisser aller, à la déprime, au renoncement. Elle est si forte quand on s'en vient penser que rien ne vous empêche, ne vous retient de partir ❷. L’invitation au voyage est une réaction vive peut être forte parfois d’un instinct de survie. Elle me semble positive : quand tout semble infect, elle éjecte forcément les pensées négatives, les idées noires, elle injecte à sa vie des nouveaux horizons, des ambitions renouvelées, multipliées et empressées. D’autres y verront sans doute comme une fuite en avant des problèmes et des réalités auxquelles on ne pourrait pas échapper. Il est vrai que le rêve souvent fait de l’île déserte, où d’une île réservée à quelques êtres chers a quelque chose de misanthrope, et quelque chose d’illusoire. Certains craindront pour ces invitations au voyage des perspectives de chutes brutales, et même fatales ❸ quand elles créeront poursuivant des mirages, des chimères, des énormes déceptions, et en fin de compte le désespoir.  
 


C'EST OU L'AILLEURS ?

Dans l’invitation au voyage, l’ailleurs peut se définit de diverses façons.
La plus simple est spatiale. L’ailleurs, c’est un endroit souvent au plus loin par les distances, les apparences et les évidences ❹, en décalage de l’endroit où on est, endroit trop incomplet, endroit de notre rejet ❺. L’ailleurs se fait un endroit de liberté, choisi, au contraire de l’endroit présent, imposé. C'est souvent un espace large contraire à celui où on est, recroquevillé, étriqué. C’est un endroit au plus près des avantages et des espérances, un endroit idéal ❻ où l'on croit trouver ce qu’on cherche, où on peut retrouver quelqu’un, quelque chose ou soi-même. L’invitation au voyage est comme une façon de briser des chaînes, de quitter toute entrave, un statut de prisonnier, d’esclave ou d’épave. L’ailleurs est comme une enclave dans un monde féroce ou atroce, c'est un endroit souvent exotique ❼, et pourquoi pas féerique. L’invitation au voyage, c’est comme avant une transhumance, comme avant une migration, c’est comme on prend des vacances, comme une délivrance, comme un projet d’expédition jusqu’au bout du monde, comme un retour dans les sillages des grands navigateurs sur la mer ❽, sur la terre ou dans les airs.  
L’ailleurs peut être temporel. Il peut dépasser tous les cadres du temps. Il est souvent un futur proche quand l’invitation au voyage se considère urgence, ou dernière chance. Il peut être aussi un futur lointain pouvant dépasser la limite de notre temps terrestre. Il peut être comme un temps irréel, suspendu, résolu à être léger, teinté pourquoi pas d’éternité.
L’ailleurs peut être aussi intérieur. C’est une recherche en profondeur. L’invitation au voyage c’est l’envie de sortir d’un labyrinthe, de trouver des portes, des clés, des passages pour nous sortir de nos états de mélancolie, d’ennui, de léthargie, d’anorexie, de boulimie, de maladies.  
Et parfois, l’ailleurs ne se définit pas. L’invitation au voyage ne dit pas où il est. On est proche alors du thème de l’errance qui définit pour beaucoup de poètes notre vie elle-même.




REFERENCES EN POESIE

❶ "Tout est mort. Sur la roche uniformément grise
Où la lame sans fin de l'Atlantique brise,
Le pétale fané pend au dernier pistil"
José Maria de Heredia - Brise marine

❷ Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux
Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe
Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe
Sur le vide papier que la blancheur défend
Et ni la jeune femme allaitant son enfant.
Stéphane Mallarmé - Brise marine

❸ Et, peut-être, les mâts, invitant les orages,
Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages
Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots ...
Stéphane Mallarmé - Brise marine

❹ "Comme vous êtes loin, paradis parfumé"
Charles Baudelaire - Moesta et errabunda

> "L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine ?
Charles Baudelaire - Moesta et errabunda

❺ "Emporte-moi, wagon ! enlève-moi, frégate !
Loin ! loin ! ici la boue est faite de nos pleurs !
...
... Loin des remords, des crimes, des douleurs"
Charles Baudelaire - Moesta et errabunda

❻ "Où sous un clair azur tout n'est qu'amour et joie,
Où tout ce que l'on aime est digne d'être aimé,
Où dans la volupté pure le coeur se noie"
Charles Baudelaire - Moesta et errabunda

❼ "Une île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux"
Charles Baudelaire - Parfum exotique

❽ "La mer, la vaste mer, console nos labeurs"
Charles Baudelaire - Moesta et errabunda





Gil DEF. Dernière mise à jour : 8 mars 2008

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1750
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum