Gaucelm Faidit - Fortz chausa es que tot lo major dan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gaucelm Faidit - Fortz chausa es que tot lo major dan

Message  Gil Def le Sam 19 Juil - 12:40





Chant : Ensemble Tre Fontane






Fortz chausa es que tot lo major dan  
Gaucelm Faidit



Fortz chausa es que tot lo major dan
E.l major dol, las q'ieu anc mais agues,
E so don dei totztemps plaigner ploran,
M'aven a dir en chantan, e retraire --
Car cel q'era de valor caps e paire,
Lo rics valens Richartz, reis dels Engles,
Es mortz--ai Dieus cals perd' e cals dans es
Cant estrains motz, e cant greus ad auzir
Ben a dur cor totz hom q'o pot sofrir . . .

Mortz es lo reis, e son passat mil an
C'anc tant pros hom non fo, ni no.l vi res,
Ni mais non er nulls hom del sieu semblan,
Tant larcs, tant rics, tant arditz, tals donaire,
Q'Alixandres, lo reis qui venquest Daire,
Non cre que tant dones ni tant meses!
Ni anc Karles ni Artus plus valgues,
C'a tot lo mon si fetz, qui.n vol ver dir,
Als us doptar et als autres grazir.

Meravill me del fals segle truan,
Co.i pot estar savis hom ni cortes,
Puois re no.i val beill dich ni faich prezan,
E doncs per que s'esfors om, pauc, ni gaire
Q'eras nos a mostrat Mortz que pot faire,
Q'a un sol colp a.l meillor del mon pres,
Tota l'onor, totz los gaugs, totz los bes!
E pos vezem que res no.i pot gandir,
Ben deuri' hom meins doptar a morir

Ai valens reis seigner, e que faran
Oimais armas ni fort tornei espes,
Ni richas cortz ni beill don aut e gran,
Pois vos no.i etz, qui n'eratz capdelaire,
Ni que faran li liurat a maltraire,
Cill que s'eran en vostre servir mes,
C'atendion que.l guizerdos vengues!
Ni que faran cill, qe.is degran aucir,
C'aviatz faitz en grand ricor venir

Longa ira et avol vid' auran,
E totztemps dol, q'enaissi lor es pres!
E Sarrazin, Turc, Paian e Persan,
Qe.us doptavon mais c'ome nat de maire,
Creisseran tant en orguoil lor afaire,
Qe.l Sepulcres n'er trop plus tart conques --
Mas Dieus o vol! que, s'el non o volgues,
E vos, seigner, visquessetz, ses faillir,
De Suria los avengr' a fugir.

Oimais no.i a esperanssa qe.i an
Reis ni princeps que cobrar lo saubes
Pero, tuich cill qu'en luoc de vos seran
Devon gardar cum fotz de pretz amaire,
Ni cal foron vostre dui valen fraire,
Lo Joves Reis e.l cortes Coms Jaufres!
Et qui en luoc remanra, de vos tres
Ben deu aver aut cor e ferm cossir
De far bos faitz e de socors chausir.

Ai Seigner Dieus vos q'etz vers perdonaire,
Vers Dieus, vers hom, vera vida, merces
Perdonatz li, que ops e cocha l'es,
E no gardetz, Seigner, al sieu faillir,
E membre vos cum vos anet servir






_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 67
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum