22. Le sonnet

Aller en bas

22. Le sonnet

Message  Gil Def le Ven 21 Déc - 19:14

.


LEXIQUE POETIQUE

- LE SONNET -





REMARQUE HISTORIQUE PREALABLE

La constitution de schémas poétiques fixes concerne surtout l'époque médiévale et la Renaissance, et n'a plus cours depuis près d'un siècle. La période romantique n'a introduit qu'une seule forme nouvelle.

TYPES DE SONNETS

Le sonnet est d'origine italienne. Il est importé en France vers 1538 et c'est Clément Marot qui en codifie les règles.

- Le sonnet régulier

Le sonnet régulier ou sonnet français se compose de deux quatrains à rimes embrassées sur deux rimes, puis d'un sizain comportant un distique et un quatrain à rimes croisées divisé artificiellement en deux tercets.
Schéma : ABBA ABBA puis CCD EDE.  

-Le sonnet italien

Le sonnet italien se distingue du sonnet français par le dernier quatrain à rimes embrassées au lieu d'être croisées.
Schéma : ABBA ABBA puis CCD EED.

-Le sonnet élisabéthain

Le sonnet élisabéthain diffère lui par les deux premiers quatrains à rimes croisées et par le sizain divisé en un quatrain suivi du distique.
Schéma : ABAB CDCD EFEF GG


REMARQUES

Les premiers sonnets étaient en décasyllabes mais très vite c'est l'alexandrin qui a connu le plus de succès.
Ils sont très prisés des poètes de la Pléiade et de la Renaissance. Ils le sont aussi par Baudelaire notamment dans les Fleurs du Mal où on peut recenser 34 formes différentes du sonnet.


EXEMPLE DE SONNET REGULIER

TANT QUE MES YEUX POURRONT LARMES EPANDRE

Tant que mes yeux pourront larmes épandre
A l'heur passé avec toi regretter,
Et qu'aux sanglots et soupirs résister
Pourra ma voix, et un peu faire entendre ;

Tant que ma main pourra les cordes tendre
Du mignard luth, pour tes grâces chanter ;
Tant que l'esprit se voudra contenter
De ne vouloir rien fors que toi comprendre,

Je ne souhaite encore point mourir.
Mais, quand mes yeux je sentirai tarir,
Ma voix cassée, et ma main impuissante,

Et mon esprit en ce mortel séjour
Ne pouvant plus montrer signe d'amante,
Prierai la mort noircir mon plus clair jour.

Louise LABE - Sonnets




_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1750
Age : 69
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum