Aubigné, Théodore Agrippa d'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aubigné, Théodore Agrippa d'

Message  Gil Def le Jeu 16 Oct - 11:22




Théodore Agrippa d’Aubigné
Saint-Maury 08.02.1552 – 09.05.1630 Genève


BIOGRAPHIE


Agrippa d’Aubigné fut élevé dans la religion calviniste. Il en fut un fervent partisan tout au long des guerres de religion de la fin du XVIe siècle.
En 1563, son père Jean d’Aubigné meurt à Orléans, assiégée par le duc de Guise. En 1567, lors de la deuxième guerre de religion, Agrippa d’Aubigné s’engage dans l’armée protestante, participe aux batailles, comme aux pourparlers de paix.
Absent de Paris, il échappe aux massacres de 1572. Dans cette période, il se lie avec le jeune roi de Navarre, dont il devient l’écuyer en 1573. Cette amitié entre le roi et le poète durera plusieurs années. Henri IV le nomme ainsi maréchal de camp, puis gouverneur d’Oléron et de Maillezais, puis vice-amiral de Guyenne et de Bretagne. Mais les divergences politiques et religieuses finiront par séparer les deux hommes.
En 1577, d'Aubigné est grièvement blessé à Casteljaloux. Il se retire alors dans le Blaisois. Il épouse Suzanne de Lezay en 1583. Mais leur fils Constant lui cause l’une des plus grandes déceptions de sa vie en se convertissant au catholicisme. Il le déshérite, plongeant du même coup sa belle-fille et ses petits-enfants dans la misère. Après la mort de son épouse en 1596, d'Aubigné aura un autre fils avec Jacqueline Chayer, Nathan d'Aubigné.
Représentant des "Fermes", tendance dure du parti protestant, d’Aubigné ressent l’abjuration d’Henri IV, en 1593, comme une trahison. Peu à peu écarté de la cour, il s’en retire définitivement après l’assassinat d’Henri IV en 1610.
C’est sans doute à cette période qu’il se tourne vers l’écriture, en particulier des Tragiques. Il multiplie les pamphlets contre les catholiques et les protestants convertis. Refusant tout compromis, d’Aubigné est contraint de quitter la France en 1620. Il finit sa vie à Genève où est publié l’essentiel de ses œuvres.
Méconnu par ses contemporains, il fut redécouvert à l’époque romantique, notamment par Victor Hugo, puis par le critique Sainte-Beuve.

BIBLIOGRAPHIE


BNF : 215 notices

1616* Les Tragiques (Maillé, par J. Moussat)
1617-1620* Histoire universelle (Maillé, par J. Moussat)
1617-1630* Les aventures du baron de Faeneste
1630* Petites oeuvres meslées du sieur d'Aubigné (Genève, par Aubert)
De manière posthume :
1660* La Confession de M. de Sancy (Cologne)
1731* Mémoires de la vie de Théodore-Agrippa d'Aubigné (Amsterdam, J. F. Bernard)
1856* De la Douceur des afflictions (Paris, Aubry)

OEUVRES COMPLETES


1873-1892* Oeuvres complètes (Paris, Lemerre)
2004* Œuvres complètes de Théodore Agrippa d’Aubigné (Paris, Champion)



NB Les dates en tête des lignes sont supposées être les dates de première publication des oeuvres.
Les dates de parution suivies d'un * sont confirmées par un volume de la BNF, ce qui ne garantit pas totalement cette date comme date de première parution des textes.


Gil DEF. Dernière mise à jour : 18.07.2013

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 67
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum