COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-45%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 512 Go + Adaptateur SD
61.99 € 112.99 €
Voir le deal
-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,91€
2.91 € 6.35 €
Voir le deal

Hugo Victor - Les Contemplations Tome II

Aller en bas

Hugo Victor - Les Contemplations Tome II Empty Hugo Victor - Les Contemplations Tome II

Message  Gil Def Mer 4 Aoû 2010 - 16:55

Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 377699 Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 377699 Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 377699


LES CONTEMPLATIONS – TOME II
Victor Hugo
Edition 1858 - Hachette


Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 45943




LES CONTEMPLATIONS : CHEF D'OEUVRE LYRIQUE

Les Contemplations, c’est sans aucun doute le chef d’œuvre lyrique de Victor Hugo. C’est un recueil rassemblant 158 poèmes en 6 livres que Victor Hugo a publié en 1856. La plupart de ces poèmes ont été écrits entre 1846 et 1855, et les plus anciens datent de 1834.


LE LIVRE IV : "PAUCA MEAE" - Le deuil

Ce livre IV est le livre du deuil, d’un deuil pénible. Il a pour titre Pauca meae, ce qui signifie "quelques vers" qu’il dédie à sa fille Léopoldine. Il commence par une page blanche à la date du 4 septembre 1843, jour de la tragique noyade, dans la Seine près de Villequier, de sa fille Léopoldine et de son mari. Les premiers poèmes du recueil sont datés de trois années après le drame.
Hugo médite sur cet abîme qui sépare hier d'aujourd'hui. Il y exprime tour à tour sa révolte contre la cruauté du destin ("Oh je fus comme fou"), sa nostalgie ("elle avait pris ce pli"). Sa douleur semble inconsolable quand il fait son premier pèlerinage à Villequier sur la tombe de sa fille ("Demain dès l’aube"). Mais il semble enfin se résigner, se soumettre à la volonté divine (« A Villequier »).

I. Pure innocence!
II. Vertu sainte!
III. 15 Février 1843
IV. Trois ans après
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 V. Oh! je fus comme fou dans le premier moment
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 VI. Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin
VII. Quand nous habitions tous ensemble
VIII. Elle était pâle, et pourtant rose
IX. A qui donc sommes-nous?
X. O souvenirs! printemps! aurore!
XI. Pendant que le marin, qui calcule et qui doute
XII. On vit, on parle
XIII. A quoi songeaient les deux cavaliers dans la forêt
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 XIV. Veni, vidi, vixi
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 XV. Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne
XVI. A Villequier
XVII. Mors
XVIII. Charles Vacquerie


LE LIVRE V : "EN MARCHE"

I. A Auguste V.
II. Au fils du poète
III. Ecrit en 1846
- Ecrit en 1855
IV. La source tombait du rocher
V. A Mademoiselle Louise B.
VI. A vous qui êtes là
VII. Pour l'erreur, éclairer, c'est apostasier
VIII. A Jules J.
IX. Le mendiant
X. Aux Feuillantines
XI. Ponto
XII. Dolorosa
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 XIII. Paroles sur la dune
XIV. Claire P.
XV. A Alexandre D.
XVI. Lueur au couchant
XVII. Mugitusque boum
XVII. Apparition
XIX. Au poète qui m'envoie une plume d'aigle
XX. Cerigo
XXI. A Paul M
XXII. Je payai le pêcheur, qui passa son chemin
XXIII. Le vallon où je vais tous les jours est charmant
XXIV. J'ai cueilli cette fleur pour toi
XXV. O strophe du poète
XXVI. Les malheureux


LE LIVRE VI : "AU BORD DE L'INFINI"

I. Le pont
II. Ibo
III. Un spectre m'attendait
IV. Ecoutez. Je suis Jean;
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 V. Croire, pas en nous
VI. Pleurs dans la nuit
VII. Un jour, le morne esprit, le poète sublime
VIII. Claire
IX. A la fenêtre pendant la nuit
X. Eclaircie
XI. Oh ! par nos vils plaisirs, nos appétits, nos fanges
XII. Aux anges qui nous voient
XIII. Cadaver
XIV. O gouffre ! l'âme plonge et ramène le doute
XV. A celle qui est voilée
XVI. Horror
XVII. Dolor
XVII. Hélas ! Tout est éphémère
XIX. Voyage de nuit
XX. Relligio
XXI. Spes
Hugo Victor - Les Contemplations Tome II 989837 XXII. Ce que c'est que la mort
XXIII. Les mages
XXIV. En frappant à une porte
XXV. Nomen, numen, lumen
XXVI. Ce que dit la bouche d'ombre




* Les titres précédés d'un carré bleu sont des liens vers les textes.





_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3254
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum