COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -36%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
319.99 €

Puissions-nous encore nous reconnaître

Aller en bas

Puissions-nous encore nous reconnaître  Empty Puissions-nous encore nous reconnaître

Message  Gil Def Mer 11 Nov - 17:05






PUISSONS-NOUS ENCORE NOUS RECONNAITRE

Puissions-nous encore nous reconnaître  F69855f3fc57f11e31b2fd57cef7554d


D’un bout à l’autre de mes pensées, une traversée
La multitude des énigmes, des foules qui les posent
Entre devoirs et libertés, je vais et me propose
De faire au mieux jusqu’à l’heure de tout abandonner

Par de grands hasards, vous me croiserez un jour peut être
Ne pariez pas trop que vous puissiez me voir, me céder
Une quelconque attention et un bout de temps volé
Au monde pressé, vidé à ne plus rien reconnaître    

Aujourd’hui, c’est toujours trop tard, ça tue le regard
Ca gesticule, ça fait beaucoup de bruit, ça divague
L’individu n’existe plus, ruiné qu’il est par les vagues
De menaces et d’agressions venant de toutes parts

Pour le temps qui me reste, je n’attends rien des pouvoirs
Tant ils dépossèdent de gens pour leur morale obscène
Tant ils font violence à la vérité et répandent la haine
L’affront des murs, des camps de la honte, des mouroirs  

De la haine, j’en ai, mais ce ne sera pas cette garce
Capable de me piller, savamment, bien méchamment
Ne rien détester de ce monde est impossible aux vivants
Mais l’issue est à saisir toute bonté, toute grâce qui passent

Les chefs devant, les autres tous derrière, bien pensants
C’est la conception bien installée et bien lamentable
Des institutions et de chaque volière de la fable
De la pensée arrogante qui se croit le grand entendement

Pour le temps qui me reste, je compte si fort et encore
Faire parler la vérité de nos traversées dans le temps
Renvoyer toutes les impostures qui séparent les gens
Pour la voie des yeux en étincelles, et en sémaphores

Je suis loin du flot des messages qu’on nous envoie
Tant de mots tellement usés, trahis qu’ils s’en affligent
Ils s’en affligent à chaque mauvais coup et quand s’obligent
L’incendie de la raison et l’extinction de la voix

Qu’y aura-t-il si vous me croisez un jour peut être
Je ne sais, mais je reste disponible pour tout moment
De la gloire qu’on se fait de l’un à l’autre simplement
A s’ouvrir la tête tout comme on s’ouvre une fenêtre

Je suis disponible pour réconcilier l’esprit et le cœur
La parole et le geste,  la vie et l’intelligence
Pour faire des endroits rebelles à l’insignifiance
Au méchamment sérieux, et aux jeux des imposteurs

Je suis pour que nous puissions encore nous reconnaître
Et plus si affinités au bon plaisir de nous revoir
Avec des amabilités sans calcul sans rien devoir
Sans rien vouloir d’autre que le sens bien plein du verbe être

Je suis comme vous voulez mais je suis, à en faire part
De bonjour à bonsoir jusqu’au jour du dernier regard



© Gil DEF - 24.01.2016







_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3218
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum