COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé d’activation par mail
1 €
Voir le deal

12. Le ghazal

Aller en bas

12. Le ghazal Empty 12. Le ghazal

Message  Gil Def Mer 18 Nov - 17:04

12. Le ghazal 721364  12. Le ghazal 721364  12. Le ghazal 721364


TYPES DE POEMES

- LE GHAZAL -




DEFINITION

Le ghazal est une forme poétique fixe, d’origine arabe.
C’est à l’origine une « conversation avec une femme » , une chanson, une élégie d'amour, un chant masculin adressé à une belle. On le nomme parfois gazel ou gazelle.

REGLES

Le ghazal est une collection de shers, c’est à dire de couplets de deux vers. Chaque couplet doit être un poème en lui-même. Il arrive qu’on les compare aux perles d’un même collier.
Le ghazal comporte en général de 5 à 15 couplets de deux vers chacun. Chacun de ces couplets est considéré comme une entité indépendante au point de vue du sens. Il n’y pas d’enjambements entre les couplets.

Le premier couplet est appelé matla. Chaque ligne se termine par le même refrain ou radif qui peut être un mot ou un court segment de phrase. Ce refrain apparaît ensuite à la deuxième ligne de chacun des couplets suivants.
Le schéma est donc 1/1, 2/1, 3/1, 4/1, 5/1 et ainsi de suite.

D’autres règles s’appliquent à la forme stricte du ghazal.
Les vers doivent être de longueur équivalente, de même mètre.
L’autre règle qui a le nom de kaafiyaa consiste à introduire une rime intérieure qui doit se retrouver avant chaque radif ou refrain.
Enfin le ghazal se termine par un couplet appelé maqta et qui inclut souvent sous une forme ou une autre la signature du poète. Ce peut-être son pseudonyme ou quelque chose qui le symbolise.  

EXEMPLES

"Gazel du fond de la nuit"
Louis Aragon (Le Fou d’Elsa, 1963)

Je suis rentré dans la maison comme un voleur
Déjà tu partageais le lourd repos des fleurs au fond de la nuit

J’ai retiré mes vêtements tombés à terre
J’ai dit pour un moment à mon cœur de se taire au fond de la nuit

Je ne me voyais plus j’avais perdu mon âge
Nu dans ce monde noir sans regard sans image au fond de la nuit

Dépouillé de moi-même allégé de mes jours
N’ayant plus souvenir que de toi mon amour au fond de la nuit

Mon secret frémissant qu’aveuglement je touche
Mémoire de mes mains mémoire de ma bouche au fond de la nuit

Long parfum retrouvé de cette vie ensemble
Et comme aux premiers temps qu’à respirer je tremble au fond de la nuit

Te voilà ma jacinthe entre mes bras captive
Qui bouges doucement dans le lit quand j’arrive au fond de la nuit

Comme si tu faisais dans ton rêve ma place
Dans ce paysage où Dieu sait ce qui se passe au fond de la nuit

Ou c’est par passe-droit qu’à tes côtés je veille
Et j’ai peur de tomber de toi dans le sommeil au fond de la nuit

Comme la preuve d’être embrumant le miroir
Si fragile bonheur qu’à peine on peut y croire au fond de la nuit

J’ai peur de ton silence et pourtant tu respires
Contre moi je te tiens imaginaire empire au fond de la nuit

Je suis auprès de toi le guetteur qui se trouble
A chaque pas qu’il fait de l’écho qui le double au fond de la nuit

Je suis auprès de toi le guetteur sur les murs
Qui souffre d’une feuille et se meurt d’un murmure au fond de la nuit

Je vis pour cette plainte à l’heure ou tu reposes
Je vis pour cette crainte en moi de toute chose au fond de la nuit

Va dire ô mon gazel à ceux du jour futur
Qu’ici le nom d’Elsa seul est ma signature au fond de la nuit!







_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3219
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum