COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-18%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable – HP Pavilion Gaming – 17,3″ RTX 3050 (via ODR ...
759 € 927 €
Voir le deal

Elskamp, Max

Aller en bas

Elskamp, Max Empty Elskamp, Max

Message  Gil Def Lun 4 Jan - 6:46


Max Elskamp
Anvers 05.05.1862 – 10.12.1931 Anvers

Elskamp, Max Elskamp




BIOGRAPHIE

Max Elskamp naît d’une famille d’origine scandinave venue s’établir à Anvers à la fin du XVIIIe siècle. Il grandit dans le cocon familial. A 14 ans, il commence ses études à l’Athénée d’Anvers et poursuit en faculté de Droit à l’Université libre de Bruxelles. Durant ses études, il découvre Flaubert, qui restera son poète favori. Il se passionne aussi pour Musset, Voltaire, et voue une profonde admiration pour Mallarmé. Reçu Docteur en Droit en 1884, il plaide peu aux assises. Il traîne un malaise de vivre, accentué par le décès de sa mère en 1883. Il va jusqu’à brûler ses œuvres en 1884 dans le but de rester indépendant des courants littéraires de l’époque. En 1886, il publie quand même L'Éventail japonais, recueil de six poèmes tirés à cinquante exemplaires qu’il distribue à ses proches. Après l’annulation de ses fiançailles avec Maria de Mathis, il entre dans une période de décadence où il perd pied. Max Elskamp va sans cesse douter de sa capacité à écrire. Il est peu enclin à fréquenter les gens de son milieu bourgeois, avec lesquels il ne se sent pas d’affinités. Max Elskamp est grand observateur des petites gens pour lesquels il éprouve une grande admiration. Dans les années 1890, il part à la découverte d’Anvers pour les étudier et les rencontrer. Il s’intéresse également aux philosophies, religions et arts asiatiques. A cette période, il s’initie aux métiers de l’artisanat : imprimerie, reliure, ébénisterie, horlogerie. En 1911, sa solitude et son mal être s’aggravent avec le décès de son père. Lors de la Première Guerre mondiale, sa maison est occupée par les Allemands. Il s’exile aux Pays-Bas. Il tombe gravement malade lors de son retour au pays et frôle la mort. Les années 1920 seront ses années les plus prolifiques. Max Elskamp se fera l’artisan de son œuvre, préférant imprimer et éditer ses écrits plutôt que de les soumettre à un éditeur. Elskamp hâte ses publications, il travaille des nuits durant. Il est alors atteint d’une maladie nerveuse, il souffre du cœur, il est paralysé. Il décède en 1931 après des années de démence.


SOURCES

BNF : 53 notices
. Texte imprimé et livre numérique : 45  
. Musique notée :  7  
. Enregistrements sonores : 1

BNF-GALLICA
Documents consultables en ligne : 2
. Livres : 2



BIBLIOGRAPHIE

La bibliographie ci-après ne saurait être exhaustive.

1886 L'Éventail japonais (Anvers)
1891 Le Stylite (Journal La Wallonie)
1892* Dominical (Lacomblez, Bruxelles)
1893* Salutations, dont d'Angéliques (Lacomblez, Bruxelles)
1895* En Symbole vers l'apostolat (Lacomblez, Bruxelles)
1895* Six Chansons de pauvre homme pour célébrer la semaine de Flandre (Lacomblez, Bruxelles)
1898* La Louange de la vie (Mercure de France, Paris)
1898* Enluminures (Lacomblez, Bruxelles)
1901* L'Alphabet de Notre-Dame la Vierge (Buschmann, Anvers)
1914* Les Commentaires et l'idéographie du jeu de loto dans les Flandres (A. de Tavemier, Anvers)
1922* Sous les tentes de l'exode (Robert Sand, Bruxelles)
1922* Chansons désabusées (Van Oest, Bruxelles)
1922* La Chanson de la rue Saint-Paul (Buschmann, Anvers)
1923* Les Sept Notre-Dame des plus beaux métiers (A. de Tavemier, Anvers)
1923* Les Délectations moroses (Van Oest, Bruxelles)
1923* Chansons d'Amures (Buschmann, Anvers)
1923* Maya (Buschmann, Anvers)
1924* Remembrances (Buschmann, Anvers)
1924* Aegri Somnia (Buschmann, Anvers)
Publications posthumes
1932* Huit chansons reverdies (NRF, Paris)
1934* Les Fleurs vertes (Nouvelle Société d'Édition, Bruxelles)
1934 Les Joies blondes (Nouvelle Société d'Édition, Bruxelles)
1989 Effigies (Fata Morgana, Saint-Clément)


OEUVRES COMPLETES

1967* Œuvres complètes (Seghers, Paris)



NB Les dates en tête des lignes sont supposées être les dates de première publication des oeuvres.
Les dates de parution suivies d'un * sont confirmées par un volume de la BNF.







_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3248
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum