COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Forfait Cdiscount Mobile 200 Go sans engagement ...
Voir le deal
9.99 €

Corbière, Tristan

Aller en bas

Corbière, Tristan Empty Corbière, Tristan

Message  Gil Def Lun 4 Jan - 12:36


Tristan Corbière
Morlaix 18.07.1845 – 01.03.1875 Morlaix

Corbière, Tristan A-826515-1364472018-1202.jpeg





BIOGRAPHIE

Édouard-Joachim Corbière, dit Tristan Corbière, naît et meurt à Morlaix dans le Finistère. Ce poète à la vie très brève est l’auteur d’un seul recueil poétique intitulé Les Amours jaunes, et de quelques fragments en prose, Tristan Corbière mène une vie marginale et miséreuse, en raison d’une maladie osseuse et d’un ressentiment concernant son apparence physique puisqu’il se complaît à s’accuser de laideur. Deux échecs majeurs le hantèrent. Il aurait voulu devenir marin, comme son père, mais ne put l’être. Il aima une seule femme, Armida-Josefina Cuchiani, prénommée "Marcelle" dans son œuvre, mais ce fut sans retour. Sa poésie porte en elle ces deux grandes blessures qui l'amèneront à adopter un style très cynique et incisif, autant envers lui-même qu'envers la vie et le monde qui l'entoure. Ses vers teintés de symbolisme rejettent et condamnent tous les courants littéraires de son époque, du romantisme au Parnasse. Tristan Corbère se veut « indéfinissable, incatalogable, pas être aimé, pas être haï; bref, déclassé de toutes les latitudes ». Son écriture poétique est caractérisée par l'abondance de ponctuation, le manque de polissage, et une anti-musicalité. Ceci fut d'abord perçu comme une impuissance à mieux faire, avant d'être reconnu plus tard comme une destructuration volontaire du vers. En 1873, il publie à compte d’auteur son unique œuvre Les Amours jaunes qui passe totalement inaperçu dans les milieux littéraires de l'époque. Il faudra attendre dix ans pour que Paul Verlaine le révèle au grand public dans son essai Les Poètes maudits. Peut-être en raison d’une tuberculose, il meurt à 29 ans, célibataire, sans enfant, sans travail, retranché dans son vieux manoir breton, incompris de ses contemporains. Sa poésie novatrice ne sera reconnue que bien après sa mort.  


SOURCES

BNF : 106 notices
. Texte imprimé et livre numérique : 73 
. Enregistrements sonores : 21
. Musique notée :  9  
. Documents iconographiques : 1  
. Multimédias multisupport : 1  
. Documents électroniques : 1  
. Documents d'archives et manuscrits : 1

BNF-GALLICA
Documents consultables en ligne : 10
. Livres : 6
. Enregistrements sonores : 2
. Images : 1
. Partitions : 1



BIBLIOGRAPHIE

1873* Les Amours jaunes (Librairie du XIXe siècle : Glady frères, Paris)

Il est possible de trouver de nombreuses éditions postérieures de ce seul recueil de Tristan Corbière




NB Les dates en tête des lignes sont supposées être les dates de première publication des oeuvres.
Les dates de parution suivies d'un * sont confirmées par un volume de la BNF.







_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3248
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum