COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector ...
Voir le deal
13.50 €

Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset

Aller en bas

Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset Empty Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset

Message  Gil Def Jeu 25 Mar - 10:46

Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset 721364 Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset 721364 Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset 721364


HISTOIRE ET POLITIQUE

LA MONARCHIE DE JUILLET





Au roi après l'attentat de Meunier
Alfred de Musset


Au roi, après l'attentat de Meunier - Alfred de Musset King_Louis-Philippe_I%2C_painting_Horace_Vernet


Prince, les assassins consacrent ta puissance.
Ils forcent Dieu lui-même à nous montrer sa main.
Par droit d’élection tu régnais sur la France ;
La balle et le poignard te font un droit divin.

De ceux dont le hasard couronna la naissance,
Nous en savons plusieurs qui sont sacrés en vain.
Toi, tu l’es par le peuple et par la Providence ;
Souris au parricide, et poursuis ton chemin.

Mais sois prudent, Philippe, et songe à la patrie.
Ta pensée est son bien, ton corps son bouclier.
Sur toi, comme sur elle, il est temps de veiller.

Ferme un immense abîme, et conserve ta vie.
Défendons-nous ensemble, et laissons-nous le temps
De vieillir, toi pour nous, et nous pour tes enfants.



- Poésies nouvelles -












L'ATTENTAT DE MEUNIER

Au cours de son règne, le roi Louis-Philippe est directement visé par des complots et par une série d’attentats auxquels il échappe. L’attentat de Meunier n’est ni le premier ni le dernier attentat qui a visé Louis-Philippe.  
Le 27 décembre 1836, Louis-Philippe, accompagné du duc d’Orléans, du duc de Nemours et du prince de Joinville, se rend au palais Bourbon pour l’ouverture de la session parlementaire. Une balle effleure sa poitrine et brise une glace de la voiture dont les éclats entaillent légèrement les visages des princes. Meunier, l'auteur de l’attentat est un jeune homme de 22 ans, qui affirme lors de son interrogatoire que les lectures lui ont appris que "les d'Orléans avaient toujours fait le malheur de la France".
Meunier se repent, mais il est condamné à mort par la Chambre des pairs le 25 avril 1837. Il écrit alors à Louis-Philippe pour implorer sa grâce, et sa mère vient aux Tuileries se jeter aux pieds du roi et de la reine. Louis-Philippe accorde sa grâce et commue la peine capitale en exil aux États-Unis. Il lui accorde en plus un petit pécule. La magnanimité du roi est largement mise en scène par la propagande officielle.







_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3254
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum