COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -32%
-100€ sur le Kit 4 caméras de surveillance ...
Voir le deal
209.99 €

La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann

Aller en bas

La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann Empty La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann

Message  Gil Def Ven 26 Mar - 11:02

La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann 721364  La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann 721364  La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann 721364


LEGENDES ET MYTHES

THEME GENERAL





La coupe du roi de Thulé
Louise Ackermann


La coupe du roi de Thulé - Louise Ackermann Roi_th10


Au vieux roi de Thulé, sa maîtresse fidèle
Avait fait en mourant don d’une coupe d’or,
Unique souvenir qu’elle lui laissait d’elle,
Cher et dernier trésor.

Dans ce vase, présent d’une main adorée,
Le pauvre amant dès lors but à chaque festin.
La liqueur en passant par la coupe sacrée
Prenait un goût divin.

Et quand il y portait une lèvre attendrie,
Débordant de son cœur et voilant son regard,
Une larme humectait la paupière flétrie
Du noble et doux vieillard.

Il donna tous ses biens, sentant sa fin prochaine,
Hormis toi, gage aimé de ses amours éteints !
Mais il n’attendit point que la mort inhumaine
T’arrachât de ses mains.

Comme pour emporter une dernière ivresse,
Il te vida d’un trait, étouffant ses sanglots,
Puis, de son bras tremblant surmontant la faiblesse,
Te lança dans les flots.

D’un regard déjà trouble il te vit sous les ondes
T’enfoncer lentement pour ne plus remonter :
C’était tout le passé que dans les eaux profondes
Il venait de jeter.

Et son cœur, abîmé dans ses regrets suprêmes,
Subit sans la sentir l’atteinte du trépas.
En sa douleur ses yeux qui s’étaient clos d’eux-mêmes
Ne se rouvrirent pas.

Coupe des souvenirs, qu’une liqueur brûlante
Sous notre lèvre avide emplissait jusqu’au bord,
Qu’en nos derniers banquets d’une main défaillante
Nous soulevons encor,

Vase qui conservais la saveur immortelle
De tout ce qui nous fit rêver, souffrir, aimer,
L’œil qui t’a vu plonger sous la vague éternelle
N’a plus qu’à se fermer.



- Premières poésies -












THULE

Vers 325 avant notre ère, un astronome grec nommé Pythéas fait un voyage dans les mers du nord de l'Europe. C'est alors qu'il parle d'une île qu'il nomme Thulé. Il y a depuis bien des controverses concernant l'identification de cette île et certains évoquent cette possibilité que Thulé n'était pas une île étant donné que les connaissances géographiques à cetté époque étaient encore réduites, incertaines ou erronées.





_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3220
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum