COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -72%
Cdiscount à Volonté à 8€ au ...
Voir le deal
8 €

Les cailloux de Mousny en Ardennes - Georges Rodenbach

Aller en bas

Les cailloux de Mousny en Ardennes - Georges Rodenbach Empty Les cailloux de Mousny en Ardennes - Georges Rodenbach

Message  Gil Def Dim 11 Avr - 11:33




LEGENDES ET MYTHES

LEGENDES





Les cailloux de Mousny
Georges Rodenbach


Les cailloux de Mousny en Ardennes - Georges Rodenbach G%C3%A9obio-Les-Blancs-Cailloux-de-Mousny-1-Juillet-2019-M%C3%A9lina-Maillez
Les blancs cailloux à Mousny


Blanches pierres, qui dans la lande,
D’après la naïve légende,
Formiez un troupeau vagabond
Dont le vent secouait la laine,
Qui donc cherchez-vous dans la plaine
En regardant du haut du mont ?

C’était à l’heure où le jour tombe,
Quand le soleil cherche une tombe
Dans le nuage étincelant.
Le chien guidé par la houlette
Rassemblait la troupe complète
Autour du berger vigilant.

Soudain un vieillard qui trébuche
Au berger demande sa cruche
Tant il a soif d’un long chemin.
À l’épaule, près de la manche,
Il porte la coquille blanche
Et tient un bourdon dans la main.

C’est un pèlerin qui l’implore :
Marchant dès les feux de l’aurore
Il use ses genoux tremblants.
Pareille à la fleur épuisée
Que n’affermit pas la rosée
Penche sa tête à cheveux blancs.

Hélas ! le berger dans la plaine
Vide en jurant la cruche pleine ;
Sans s’arrêter à cet affront
Il laisse le troupeau qui broute
Et jette au vieillard sur la route
Un caillou qui l’atteint au front.

Alors le pèlerin se dresse,
Et levant sa main vengeresse,
Il crie au berger endurci
Qui s’en allait vers sa chaumière :
"Meurs ! puisque ton cœur est de pierre
Que ton troupeau le soit aussi !"

À l’instant où sa clameur passe,
Comme un tonnerre dans l’espace,
Berger, moutons, tombent roidis !
Les genêts perdent leurs ramures,
Et le lieu s’emplit de murmures
Comme un sépulcre de maudits !…

Car le passant au sombre oracle
Qui fit ce sinistre miracle
Était le Seigneur Jésus-Christ
Qui s’en allait, mélancolique,
Baiser en priant la relique
Du moine Thibaut qu’il chérit.

Et depuis ce jour, dans la lande,
Éternisé par la légende,
Vous cherchez, troupeau vagabond
Dont la mort a tondu la laine,
Le vieux pèlerin dans la plaine
En regardant du haut du mont !…



- Le Foyer et les Champs -












LE BERGER DE MOUSNY

Georges Rodenbach évoque ici une ancienne légende ardennaise. Il s'agit de l'histoire d'un berger qui avait une mauvaise réputation puisqu'on l'accusait de sorcellerie et de maltraitance des troupeaux qui lui étaient confiés. Toujours est-il qu'un jour, le berger se voit demander de l'eau par un pèlerin assoiffé lors d'un été particulièrement ardent. Il le chasse par deux fois et lui répond de faire sa demande à Saint-Thibaut car il se rend à la chapelle Saint-Thibaut à Marcourt. Le berger finit par lui lancer une pierre qui rebondit sur le pèlerin et touche le berger en retour qui se transforme en pierre. Son troupeau se pétrifie aussi instantanément. Le pèlerin, qui était Jésus déguisé, se rend alors à Saint-Thibaut. "Les Cailloux de Mousny", blocs minéraux de couleur blanche encore présents dans les bruyères sont les formes pétrifiées du berger ainsi que de ses moutons.






_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2786
Age : 71
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum