COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,95€
2.95 € 6.35 €
Voir le deal

Bernart de Ventadour - Non es meravelha s’eu chan

Aller en bas

Bernart de Ventadour - Non es meravelha s’eu chan Empty Bernart de Ventadour - Non es meravelha s’eu chan

Message  Gil Def Dim 8 Aoû - 20:05

 Bernart de Ventadour - Non es meravelha s’eu chan 377699  Bernart de Ventadour - Non es meravelha s’eu chan 377699  Bernart de Ventadour - Non es meravelha s’eu chan 377699  


LES OEUVRES DES TROUBADOURS

Bernart de Ventadour





Non es meravelha s’eu chan
Bernard de Ventadour


Non es meravelha s’eu chan
Melhs de nul autre chantador,
Que plus me tra.l cors vas amor
E melhs sui faihz a so coman.
Cor e cors e saber e sen
E fors’ e poder i ai mes ;
Si.m tira vas amor lo fres
Que vas autra part no.m aten.

Ce n'est point merveille si je chante
mieux que tout autre chanteur,
car plus fortement le coeur m'attire vers l'amour
et je suis bien mieux fait à son commandement.
Coeur et corps, savoir et sens,
force et pouvoir, j'y ai tout engagé.
Et le frein me tire tellement vers l'amour
que je ne prête attention à rien d'autre.


Ben es mortz qui d’amor no sen
Al cor cal que dousa sabor !
E que val viure ses amor
Mas per enoi far a la gen
Ja Domnedeus no.m azir tan
Qu’eu ja pois viva jorn ni mes.
Pois que d’enoi serai mespres
Ni d’amor non aurai talan.

Il est bien mort celui qui ne sent au coeur
quelque douce saveur d'amour;
et que vaut vivre sans amour,
sinon à ennuyer les gens?
Puisse Dieu ne jamais me haïr
au point de me laisser vivre
un mois ou un jour, s'il m'arrivait
d'être coupable de cet ennui
et de ne plus connaître le désir d'amour.


Per bona fe e ses enjan
Am la plus bel’ e la melhor.
Del cor sospir e dels olhs plor,
Car tan l’am eu, per que i ai dan.
Eu que.n posc mais, s’Amors me pren,
E las charcers en que m’a mes,
No pot claus obrir mas merces,
E de merce no.i trop nien ?

De bonne foi, sans tromperie
j'aime la plus belle et la meilleure.
Du coeur je soupire et des yeux je pleure
car je l'aime trop, c'est pourquoi grand mal m'en vient
Mais qu'y puis-je faire ? L'amour me prend
et aucune clef ne peut ouvrir les prisons
dans lesquelles elle m'a mis
si ce n'est merci et de merci je n'y trouve nulle trace


Aquest’ amors me fer tan gen
Al cor d’una dousa sabor :
Cen vetz mor lo jorn de dolor
E reviu de joi autras cen.
Ben es mos mals de bel semblan,
Que mais val mos mals qu’autre bes ;
E pois mos mals aitan bos m’es,
Bos er lo bes apres l’afan.

Cette amour me frappe si gentiment
au coeur avec une si douce saveur !
Cent fois le jour je meurs de douleur
et je revis de joie cent autres fois.
Mon mal est bien d'une belle apparence
car mieux vaut mon mal qu'un autre bien
et puisque mon mal est si bon
bon sera le bien après le mal.


Ai Deus ! car se fosson trian
D’entrels faus li fin amador,
E.lh lauzenger e.lh trichador
Portesson corns el fron denan !
Tot l’aur del mon e tot l’argen
I volgr’aver dat, s’eu l’agues,
Sol que ma domna conogues
Aissi com eu l’am finamen.

Ah, Dieu! si l'on pouvait trier
d'entre les faux les amants sincères,
et si les adulateurs et les tricheurs
portaient des cornes au milieu du front!
Tout l'or du monde et tout l'argent,
je voudrais les avoir donnés, si je les avais,  
pourvu que ma dame reconnaisse
combien je l'aime parfaitement.


Cant eu la vei, be m’es parven
Als olhs, al vis, a la color,
Car aissi tremble de paor
Com fa la folha contra.l ven.
Non ai de sen per un efan,
Aissi sui d’amor entrepres !
E d’ome qu’es aissi conques,
Pot domn’ aver almorna gran.

Quand je la vois, cela se remarque bien
à mes yeux, à mon visage, à mon teint,
parce que je tremble ainsi de peur
comme fait la feuille exposée au vent.
Je n'ai pas plus de sens qu'un enfant,
tellement je suis d'amour entrepris.
A un homme qui est ainsi conquis,
une dame peut faire une grande charité.


Bona domna, re no.us deman
Mas que.m prendatz per servidor,
Qu’e.us servirai com bo senhor,
Cossi que del gazardo m’an.
Ve.us m’al vostre comandamen,
Francs cors umils, gais e cortes !
Ors ni leos non etz vos ges,
Que.m aucizatz, s’a vos me ren.

Noble dame, je ne vous demande
rien d'autre sinon de me prendre pour serviteur,
puisque je vous servirai comme un bon seigneur,
quelle que soit ma récompense.
Vous me voyez soumis à votre commandement,
coeur loyal, humble gracieux et courtois!
Vous n'êtes guère un ours ou un lion
pour vouloir m'occire, si à vous je me rends.


A Mo Cortes, lai on ilh es,
Tramet lo vers, e ja no.lh pes
Car n’ai estat tan lonjamen.

A Mon-Courtois, là où elle séjourne,
transmets ces vers, et qu'il ne lui pèse
que j'aie été si éloigné d'elle.



Remarque :
La BNF fait état de 5 enregistrements sonores de cette chanson.








_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3223
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum