COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

Moréas, Jean - Biographie, bibliographie

Aller en bas

Moréas, Jean - Biographie, bibliographie Empty Moréas, Jean - Biographie, bibliographie

Message  Gil Def Lun 17 Oct - 14:05

Moréas, Jean - Biographie, bibliographie 377699  Moréas, Jean - Biographie, bibliographie 377699  Moréas, Jean - Biographie, bibliographie 377699


Jean MOREAS

Athènes 15.04.1856 – 30.03.1910 Saint-Mandé

Moréas, Jean - Biographie, bibliographie Jean-Moreas




BIOGRAPHIE

Ioánnis A. Papadiamantópoulos, dit Jean Moréas, né à Athènes le 15 avril 1856 et mort à Saint-Mandé le 30 avril 1910, est un poète symboliste grec d’expression française. Issu d’une famille distinguée d’ Athènes, fils de magistrat, Jean Moréas reçoit une éducation française et vient à Paris en 1875 pour y faire ses études de droit. Il se fixe à Paris vers 1880. Il publie son premier recueil poétique en 1884. Jean Moréas revendique très vite l’étiquette « symboliste ». Il développe ses conceptions dans le « Manifeste littéraire » publié dans le supplément littéraire du Figaro du 18 septembre 1886, qui fonde le mouvement symboliste en rompant tant avec le décadentisme qu’avec le Parnasse. Le 1er octobre 1886, Jean Moréas fonde en outre une revue, « Le Symboliste », avec Paul Adam et Gustave Kahn. Selon lui, la poésie symboliste cherche à vêtir l’Idée d’une forme sensible qui, néanmoins, ne serait pas son but à elle-même. Moréas cherche à passer de la théorie à la pratique avec « Les Demoiselles Goubert » en 1886, écrit avec Paul Adam, grand roman symboliste qui connaît un échec complet. Le recueil de poésie « Le Pèlerin passionné » paru en 1891 ne suscite qu’une indifférence polie. L’auteur y prend déjà ses distances avec les influences germaniques et scandinaves sensibles dans une partie de l’inspiration symboliste. Approfondissant cette esthétique, il se détourne du symbolisme pour fonder en 1892 l’école romane, qui veut rompre avec l’hermétisme et opposer à l’obscurité et aux brumes du nord la lumière du monde gréco-latin. Son recueil le plus célèbre, « Stances » paru en 1899, illustre cette nouvelle ambition dans une langue d’une pureté classique qui rappelle André Chénier. Très célèbre de son vivant, Jean Moréas est tombé ensuite dans l’oubli.

SOURCES

Au 17.10.2022

BNF :
. Texte imprimé et livre numérique : 108
. Musique notée : 88
. Enregistrements sonores : 6
. Périodiques : 1
. Images animées : 1
. Documents iconographiques : 1
. Multimédias multisupport : 1

BNF-GALLICA
Documents consultables en ligne
. Texte imprimé et livre numérique : 27
. Musique notée : 7
. Enregistrements sonores : 3
. Périodiques : 1


BIBLIOGRAPHIE

La bibliographie ci-après ne saurait être exhaustive.

Oeuvres
1884* Les Syrtes (Imprimerie de de L. Trézenik, Paris)
1886* Les Cantilènes (L. Vanier, Paris)
1886* Le Symbolisme (Le Figaro, Supplément littéraire)
1886* Les demoiselles Goubert : mœurs de Paris - avec Paul Adam (Tresse et Stock, Paris)
1886* Le thé chez Miranda - avec Paul Adam (Tresse et Stock, Paris)
1889* Les premières armes du symbolisme (L. Vanier, Paris)
1891* Le Pèlerin passionné (L. Vanier, Paris)
1893* Autant en emporte le vent (1886-1887) (L. Vanier, Paris)
1894* Eriphyle, poème, suivi de quatre sylves (Bibliothèque artistique & littéraire, Paris)
1898* Poésies (1886-1896) (Bibliothèque artistique et littéraire, Paris)
1899* Les Stances (Editions de la Plume, Paris)
1902*  Feuillets (Editions de la Plume, Paris)
1902* Le Voyage de Grèce  (Editions de la Plume, Paris)
1904* Contes de la Vieille France (Mercure de France, Paris)
1904* Iphigénie, tragédie en cinq actes (Mercure de France, Paris)
1906* Paysages et sentiments (E. Sansot, Paris)
1907* Poèmes et sylves, 1886-1896 (Mercure de France, Paris)
1907* Premières poésies, 1883-1886 (Mercure de France, Paris)
1908* Esquisses et souvenirs (Mercure de France, Paris)
1910* Variations sur la vie et les livres (Mercure de France, Paris)
1911* En rêvant sur un album de dessins (Mercure de France, Paris)
1912* Réflexions sur quelques poètes (Mercure de France, Paris)
1920* Le Septième livre des Stances, poèmes inédits de Jean Moréas (Imprimerie de F. Bernouard, Paris)
1921* Trois nouveaux contes de la vieille France (Emile-Paul, Paris)




NB Les dates en tête des lignes sont supposées être les dates de première publication des oeuvres.
Les dates de parution suivies d'un * sont confirmées par un volume de la BNF.






_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 4640
Age : 73
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum