-35%
Le deal à ne pas rater :
[Ventre flash] Xbox One S All Digital + 3 jeux + 1 mois au Xbox Live ...
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

Avant propos sur le monde des troubadours et des trouvères

Aller en bas

Avant propos sur le monde des troubadours et des trouvères Empty Avant propos sur le monde des troubadours et des trouvères

Message  Gil Def le Mer 9 Avr - 20:22

.

Le monde des troubadours, des trouvères et jongleurs

Avant propos sur le monde des troubadours et des trouvères 15trou10

- AVANT-PROPOS -





UNE ETUDE DIFFICILE

Il faudrait dire que les études approfondies concernant les troubadours et les trouvères qui oeuvrèrent surtout aux XIIe et XIIIe siècles sont relativement récentes. Il est vrai qu'elles se heurtent à bien des problèmes.

LE PROBLEME DES IDENTIFICATIONS

A cette époque, il n'existe pas d'état civil proprement dit qui ne sera institué en France qu'au XVIe siècle sous le règne de François 1er.
Les documents sur lesquels les chercheurs peuvent s'appuyer sont en général peu nombreux, souvent dispersés, parfois bien difficiles à déchiffrer. Ce sont des actes notariés, des registres tenus souvent par des religieux et les oeuvres des trouvères et des troubadours pour ce qui nous intéresse. Pour utiliser à bon escient ces documents, encore faut-il les comprendre, pouvoir en décoder leur langue, leurs fonctions, et leurs conventions d'écriture.

A cette époque, les noms patronymiques ne sont pas répandus. L'identification des personnes est alors très difficile. Les noms que l'on trouve sur les divers actes ou documents, sont en général composés de ce que nous appellons aujourd'hui prénoms auxquels s'ajoutent la plupart du temps des noms de lieux, ou des sobriquets, des surnoms.

Les noms des lieux intervenant dans les appellations peuvent correspondre à un titre seigneurial ou à une propriété foncière, mais les trouvères ou troubadours aux origines nobles ne forment pas la majorité. Ces noms de lieux concernent aussi parfois le seul lieu de naissance, d'origine ou de villégiature. Leur orthographe diffère souvent de leur orthographe moderne. Il n'est pas évident de situer ces lieux surtout quand un nom renvoie à plusieurs lieux homonymes, voire à aucun lieu actuel connu.
Les sobriquets ou surnoms peuvent tout autant concerner un ancêtre plus ou moins lointain, et se transmettre à plusieurs générations.

L'orthographe des noms peut varier d'un document à un autre et aussi dans un même document. Certains poètes se trouvent parfois désignés par plusieurs appellations. Une même appellation peut concerner des parents de deux générations différentes, voire plus, ou des personnes de familles différentes.
Pour notre étude, nous avons retenu les dénominations choisies par la BNF, qui sont souvent des versions modernisées des appellations trouvées dans les documents originaux.

LE PROBLEME DES DATATIONS

Le problème des datations est tout autant complexe et lié à celui des appellations. Sans état civil précis et organisé, on se rend compte qu'il est presque impossible de donner avec précision les dates de naissance et de décès de tous ces personnages à l'exception de quelques personnes de lignée noble. Pour certains, nous n'avons que des fourchettes entre deux dates avérées par des actes ou documents, ou des synchronismes avec des contemporains aux dates connues. Pour d'autres, cela est plus difficile encore, et les controverses ne manquent pas.

LE PROBLEME DES ATTRIBUTIONS

L'attribution des oeuvres est aussi un problème. Cela est bien sûr lié à la faible édition des oeuvres à cette époque bien antérieure à l'imprimerie, au problème des identifications des personnes et des datations déjà évoquées. A cela peuvent s'ajouter la non signature de certaines oeuvres, l'emploi de pseudonymes en nombre variable par les auteurs, la copie de certaines oeuvres.




UNE ETUDE PASSIONNANTE

Au fur et à mesure de nos recherches, nous découvrons deux siècles d'une grande richesse littéraire et artistique. Nous ne sommes pas loin de penser que cette période a été sans doute occultée par le XVIe siècle, et la période dite de la Renaissance.

LE DANGER DES CARICATURES

On a trop présenté le Moyen Age comme une période sombre, et noire marquée par la peste, les famines, comme une période obscurantiste et stagnante sur le plan des idées et sur le plan artistique. On a trop sans doute encensé le XVIe siècle, avant lequel on pourrait penser par exemple qu'il n'y avait aucune poésie.

La France, comme entité nationale, s'est d'abord affirmée en même temps que s'affirma la puissance de la monarchie. Ce n'est pas un hasard si François 1er voulant s'affirmer face à son grand rival Charles Quint décida d'imposer une langue unique. Longtemps après, la révolution de 1789 et la république française affirmèrent ce même principe d'un pays uni et indivisible notamment par la langue. Elle imposa par la suite dans ces écoles obligatoires une seule langue à apprendre.

Faut-il pour autant caricaturer l'histoire et considérer que les langues françoises pratiquées avant le XVIe siècle n'ont aucun intérêt ?
Je me souviens encore de la façon dont on m'indiqua dans mon enfance qu'il me fallait abandonner ma langue maternelle, familiale, me la présentant comme du mauvais français, alors qu'elle contenait de belles survivances du picard.

UNE CONTRIBUTION MODESTE

De façon modeste, nous voudrions rétablir un peu les choses et montrer ici les talents de ces troubadours et de ces trouvères, ingénieux, et riches des langues des terroirs et pays françois.

Poètes, musiciens, auteurs dramatiques et lyriques, n'étaient-ils pas bien meilleurs finalement que bien des poètes d'autres siècles, comme voix muettes réduites au papier ?

Bien sûr, il est bien difficile sur un plan technique de mettre en évidence toute la valeur des oeuvres essentiellement musicales et chantées de cette époque, voire d'en offrir des traductions. Mais nous essaierons ...



Gil DEF. 12 avril 2008

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1808
Age : 70
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum