COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
-20% sur le Sweat à capuche Nike pour Femme ...
Voir le deal
47.97 €

15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463

Aller en bas

15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463 Empty 15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463

Message  Gil Def Mar 26 Fév - 11:00

15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463 377699 15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463 377699 15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463 377699

François de Montcorbier dit Villon
Paris 1431 – après 1463


15e siècle : Villon, François (2) - 1431-après 1463 Franao13




BIOGRAPHIE

Issu d’une famille pauvre, orphelin de père très jeune, il fut élevé par le chanoine Guillaume de Villon, dont il prit le nom pour lui rendre hommage. Après avoir été reçu bachelier en 1449, il devint licencié puis maître ès arts à Paris en 1452.
La vie de François Villon est remplie de zones d’ombre. Ce sont ces démêlés avec la justice qui permettent d’établir la biographie incomplète du poète dont l’image légendaire est celui d’un poète malfaiteur. La première affaire grave date de 1455. Au cours d’une rixe, Villon tua un prêtre qui l’aurait provoqué. Blessé lui-même, il dut quitter Paris, où il revint en 1456, après avoir obtenu des lettres de rémission. A la noël 1456, il commit un vol avec effraction et dut de nouveau quitter Paris. Durant les années suivantes, Villon mena une vie d’errance. Il séjourna probablement à Angers chez un parent, puis à Moulins, à la cour de Jean II de Bourbon, puis à Blois la cour de Charles d’Orléans. Au cours de l’été 1461, il fut de nouveau incarcéré à Meung-sur-Loire pour des raisons inconnues, à l’initiative de l’Évêque d’Orléans. Libéré en octobre grâce à l’arrivée de Louis XI dans la ville, il rentra alors à Paris, où il composa le Testament. Dans cette méditation, il y dévoile sa hantise de la mort. De nouveau impliqué dans une rixe, et arrêté, il est torturé et condamné à la pendaison. C’est sans doute pendant ces jours pénibles qu’il écrivit la Ballade des pendus ou l’Épitaphe Villon. A la suite de son appel, en janvier 1463, le parlement de Paris commua la peine en dix ans de bannissement. On perd trace alors des faits et gestes de François Villon.

S’il n’innova guère dans les formes poétiques, Villon porta la ballade à sa perfection. La poésie de Villon est marquée par une hantise profonde de la mort, et par la vision d’un monde désenchanté et sombre. Sa postérité fut assurée dès le XVIe siècle par Clément Marot puis par les poètes du XIXe siècle, notamment Théophile Gautier.

SOURCES

BNF : 623 notices
. Texte imprimé et livre numérique : 430
. Musique notée : 96
. Enregistrements sonores : 93
. Multimédias multisupport : 4  
. Documents iconographiques :  3
. Documents électroniques : 3

BNF-GALLICA
Documents consultables en ligne : 125
. Livres : 35
. Manuscrits : 11
. Images : 4
. Partitions : 10
. Enregistrements sonores : 63 
. Cartes : 2


BIBLIOGRAPHIE

Concernant l'oeuvre de François Villon, sur un total de plus de 500 références, la BNF ne peut en offrir aucune pour des publications de son vivant. Cela est bien normal pour cette époque où les archives sont inexistantes, et où l'imprimerie en est à ses prémisses. François Villon ne participe vraisemblablement pas à la première publication de ses oeuvres en 1489. Clément Marot qui rassemble en son temps les oeuvres de François Villon expose les problèmes qui se posent alors : l'attribution des textes, l'agencement parfois mauvais des textes par les éditeurs. Il faudrait ajouter à cela les problèmes de datation et de destinations des oeuvres. Diverses controverses existent sur ces différents points, et notre bibliographie ci-après réflète ces nombreuses incertitudes sur la vie et l'oeuvre de François Villon.

Entre 1450 et 1455 Ballade de l'honneur français
1456 Le Lais ou le petit Testament (Levet. Paris, 1489)
Entre 1457 et 1461
---- Le Dit de la naissance de Marie
---- Double ballade
---- Le quatrain que feit Villon quand il fut jugé à mourir
---- Epitaphe Villon ou Ballade des pendus
---- Ballade de l'appel de Villon
---- Ballade Villon
---- La requeste de Villon à la Cour de Parlement
---- Le Débat du cueur et du corps de Villon
---- Epistre en forme de Ballade, à ses amis
1461 Le Testament ou le Grand Testament (Levet, Paris, 1489)
Après 1461
---- La Requeste que Villon bailla à Monseigneur de Bourbon
---- Ballade des proverbes                          
---- Ballade des menus propos                                            
---- Problème ou Ballade au nom de la Fortune
---- Le Jargon ou Jobelin de Maistre François Villon (Levet. Paris, 1489)
---- Ballade contre les mesdisans de la France
---- Ballade des povres housseurs
     


   
NB Les dates en tête des lignes sont supposées être les dates de première publication des oeuvres.
Les dates de parution suivies d'un * sont confirmées par un volume de la BNF.






_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3220
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum