Romance Sonámbulo - Federico Garcia Lorca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Romance Sonámbulo - Federico Garcia Lorca

Message  Gil Def le Mer 21 Nov - 19:06

.

Federico García Lorca
Fuente Vaqueros 5 juin 1898 - Viznar 19 août 1936

Poète, dramaturge, peintre, pianiste et compositeur espagnol.




    Romance Sonámbulo

    Verde que te quiero verde.
    Verde viento. Verdes ramas.
    El barco sobre la mar
    y el caballo en la montaña.
    Con la sombra en la cintura
    ella sueña en su baranda,
    verde carne, pelo verde,
    con ojos de fría plata.
    Verde que te quiero verde.
    Bajo la luna gitana,
    las cosas la están mirando
    y ella no puede mirarlas.

    Vert et je te veux vert.
    Vent vert. Vertes branches.
    Le bateau sur la mer,
    le cheval dans la montagne.
    L'ombre autour de la ceinture,
    elle rêve à son balcon,
    chair verte, verts cheveux
    avec des yeux d'argent froid.
    Vert et je te veux vert.
    Dessous la lune gitane,
    toutes les choses la regardent
    mais elle ne peut pas les voir.


    Verde que te quiero verde.
    Grandes estrellas de escarcha
    vienen con el pez de sombra
    que abre el camino del alba.
    La higuera frota su viento
    con la lija de sus ramas,
    y el monte, gato garduño,
    eriza sus pitas agrias.
    ¿Pero quién vendra? ¿Y por dónde...?
    Ella sigue en su baranda,
    Verde came, pelo verde,
    soñando en la mar amarga.

    Vert et je te veux vert.
    De grandes étoiles de givre
    suivent le poisson de l'ombre
    qui trace à l'aube son chemin.
    Le figuier frotte le vent
    à la grille de ses branches
    et la montagne, chat rôdeur,
    hérisse ses durs agaves.
    Mais qui peut venir? Et par où?
    Elle est là sur son balcon,
    chair verte, cheveux verts,
    rêvant à la mer amère.


    —  Compadre, quiero cambiar
    mi caballo por su casa,
    mi montura por su espejo,
    mi cuchillo per su manta.
    Compadre, vengo sangrando,
    desde los puertos de Cabra.
    —  Si yo pudiera, mocito,
    este trato se cerraba.
    Pero yo ya no soy yo,
    ni mi casa es ya mi casa.

    L'ami, je voudrais changer
    mon cheval pour ta maison,
    mon harnais pour ton miroir,
    mon couteau pour ta couverture.
    L'ami, voilà que je saigne
    depuis les cols de Cabra.
    Si je le pouvais, petit,
    l'affaire serait déjà faite.
    Mais moi je ne suis plus moi
    et ma maison n'est plus la mienne.


    —  Compadre, quiero morir
    decentemente en mi cama.
    De acero, si puede ser,
    con las sábanas de holanda.
    ¿No ves la herida que tengo
    desde el pecho a la garganta?
    —  Trescientas rosas morenas
    lleva tu pechera blanca.
    Tu sangre rezuma y huele
    alrededor de tu faja.
    Pero yo ya no soy yo,
    ni mi casa es ya mi casa.
    —  Dejadme subir al menos
    hasta las altas barandas;
    ¡dejadme subir!, dejadme,
    hasta las verdes barandas.
    Barandales de la luna
    por donde retumba el agua.

    L'ami, je voudrais mourir dans
    mon lit, comme tout le monde.
    Un lit d'acier, si possible,
    avec des draps de hollande.
    Vois-tu cette plaie qui va
    de ma poitrine à ma gorge?
    Il y a trois cents roses brunes
    sur le blanc de ta chemise.
    Ton sang fume goutte à goutte
    aux flanelles de ta ceinture.
    Mais moi je ne suis plus moi et
    ma maison n'est plus la mienne.
    Laissez-moi monter au moins
    jusqu'aux balustrades hautes.
    De grâce, laissez-moi monter
    jusqu'aux vertes balustrades.
    Jusqu'aux balcons de la lune
    là-bas où résonne l'eau.


    Ya suben los dos compadres
    hacia las altas barandas.
    Dejando un rastro de sangre.
    Dejando un rastro de lágrimas.
    Temblaban en los tejados
    farolillos de hojalata.
    Mil panderos de cristal
    herían la madrugada.

    Ils montent déjà, tous les deux,
    vers les balustrades hautes.
    Laissant un sentier de sang.
    Laissant un sentier de larmes.
    Sur les toitures tremblaient
    des lanternes de fer-blanc.
    Mille tambourins de verre
    déchiraient le petit jour.


    Verde que te quiero verde,
    verde viento, verdes ramas.
    Los dos compadres subieron.
    El largo viento dejaba
    en la boca un raro gusto
    de hiel, de menta y de albahaca.
    ¡Compadre! ¿Donde está, díme?
    ¿Donde está tu niña amarga?
    ¡Cuántas veces te esperó!
    ¡Cuántas veces te esperara,
    cara fresca, negro pelo,
    en esta verde baranda!

    Vert et je te veux vert,
    vent vert, vertes branches.
    Ils ont monté, tous les deux.
    Le vent laissait dans la bouche
    un étrange goût de fiel,
    de basilic et de menthe.
    L'ami, dis-moi, où est-elle?
    Où est-elle, ta fille amère?
    Que de fois elle t'attendait!
    Que de fois elle a pu t'attendre,
    frais visage, cheveux noirs,
    à la balustrade verte


    Sobre el rostro del aljibe
    se mecía la gitana.
    Verde carne, pelo verde,
    con ojos de fría plata.
    Un carámbano de luna
    la sostiene sobre el agua.
    La noche se puso íntima
    como una pequeña plaza.
    Guardias civiles borrachos
    en la puerta golpeaban.
    Verde que te qinero verde.
    Verde viento. Verdes ramas.
    El barco sobre la mar.
    Y el caballo en la montaña.

    Sur le ciel de la citerne
    la gitane se berçait.
    Chair verte, cheveux verts
    avec ses yeux d'argent froid.
    Un petit glaçon de lune
    la soutient par-dessus l'eau.
    La nuit devint toute menue,
    intime comme une place.
    Des gardes civils ivres morts
    donnaient des coups dans la porte.
    Vert et je te veux vert.
    Vent vert. Vertes branches.
    Le bateau sur la mer,
    le cheval dans la montagne.


    Federico Garcia Lorca - Romancero gitano
    Traduction Claude Esteban





_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 67
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum