Partenaires
Forum gratuitAnnuaire des forums


Tchat Blablaland
Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Mireille8

Nos membres ont posté un total de 1889 messages dans 1713 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Sondage
A l'aube du premier jour

Lun 7 Jan - 20:21 par Gil Def





A L'AUBE DU PREMIER JOUR



Ce matin, j'ouvre la fenêtre
J'ai le coeur en fête
Sur la chaise une robe fuschia
Et une paire de bas de soie
Et toi
Toi tu es là
Le corps légèrement dénudé
Au milieu des draps froissés
Je garde encore sur moi ta divine senteur
Qui m'a enveloppé pendant toutes ces heures
J'ai sur mes lèvres le goût de tes lèvres
Qui m'ont donné le vertige et la douce fièvre
Je ferme les yeux pour revoir ta nudité
Oser dans la pénombre la blanche clarté
Ma peau a le souvenir de tes mains
Qui ont exploré tant de chemins
J'entends encore tes longs soupirs
Quand mes mains ont glorifié tes désirs
Jusqu'aux confins du plaisir
Mon corps fatigué sent encore tes frissons
Tes vagues tes remous et ton abandon

Et toi
Toi qui m'as redonné la vie
Tu ouvres les yeux et tu souris
Tu n'as pas rêvé mon amour
Pour la première fois cette nuit
Nos corps se sont unis

Ô mon amour
Viens dans mes bras
Viens contre moi
Et embrasse moi
A l'aube de notre premier jour
Et dis moi
Qu'on fera l'amour encore
Encore et encore


© Gil DEF. N° 37 / 30.09.2004
- Amour à l'Inconditionnel -








Commentaires: 2

A mon père

Jeu 30 Oct - 22:51 par Gil Def





A MON PERE



Chez moi que les brumes pèsent quand il revient
Novembre fantôme, novembre en désarroi
Quand il est tout en moins, et quand je me souviens
Le bouquet de roses portées jusqu’à l’effroi

Oublie-ça mon père, ce jour qui n’était pas
Digne dans sa loi sourde au summum des prières
Aux cœurs pleins et ouverts mais en tout au plus bas
Perdant courage et foi pour de vaines colères

Pleurer et maudire n’auront servi à rien
Ce passé de chagrin ne se comptera pas
Aujourd’hui de ma vie j’en dis tout ce qui tient
De l’exemple de père et que je n’oublie pas

Souris-moi mon père des mots qui sont pour toi
Dire que je te dois tu le sais j’en suis fier
Même si je ne sais empêcher dans ma voix
La part qui est sans joie et parfois manque d’air

Je n’ai jamais été loin de toi, et ce lien
Vibre comme autant fait de hauts et de bas
Présence et absence, mais je reste certain
D’un vrai guide à mes pas avant chaque combat

Montre-moi mon père ces gestes d’autrefois
Le semis de ta main à ces printemps offerts
Et comment on s’instruit comment on conçoit  
Tout ce qui peut servir dans les jardins d’hiver

Si j’ai appris du temps tout restant à pourquoi      
Je suis toujours enfant, ingrat sur ce chemin
De la vie qu’on reçoit, de ceux à qui on doit
Mais j’ai bien hérité en pleurant sur mes mains

Parle-moi, je promets d’écouter cette fois
J’entendrai le sens que tu donnes aux prières
Aux vrais remerciements adressés aux endroits
Comme au-dessus des toits par foi particulière

Chante-moi, mon père, c’était toi le poète
Ce que tu n’as pas dit, c’est moi qui vais l’écrire
Dans la joie de ma dette, et dans le désir d’être
La surprise qui vient enfin nous réunir


© Gil DEF - 10.11.2007
Extrait de - L'alborada de la vie -
Photo : Gil DEF Lyon 2007








Commentaires: 3

Absence

Sam 27 Sep - 18:54 par Gil Def





ABSENCE
A toi mon père



L’absence est triste de ce temps qui a passé
Du souvenir de ce qu’on voudrait retenir
C’est la place vide et si lasse d’en souffrir
Autour d’une table, la chaise délaissée

L’absence est triste à ne pas pouvoir la maudire
Et elle peuple comme elle peut ce qu’il reste
Ce sont des mots familiers et de simples gestes
Parlant aux silences de saisons à venir

L’absence est triste d’une larme de regrets
En prenant un café en parlant du jardin
Si les allées ont fleuri ce sont par ses mains
Qui honoraient les haies et les fleurs en bouquets

L’absence est triste au retour des rouges cerises
Au velours du raisin et quand l’oiseau moqueur
Nous revient sans mémoire des petits bonheurs
Il ne pleure vraiment que par notre entremise

L’absence est triste de jours du calendrier
D’une naissance, du jour de sourires peu sages
Sur des lettres brodées, la nappe de mariage
Au nouvel an, des enfants ne pouvant oublier

L’absence est triste dans une valse viennoise
Un chant tyrolien dans les mots d’un grand pardon
Les sabots d’un cheval traçant bien son sillon
Dans les temps mûrs des groseilles, des framboises

L’absence est triste, si lente, intense et pesante
Dans le désordre de nos vies par ce grand vide
Cette présence forte jusque dans nos rides
Aujourd’hui transmises à nos heures sonnantes


© Gil DEF - N° 411 / 16.10.2007
- Alborada de la vie -  









Commentaires: 0

Coeur pour coeur

Lun 14 Jan - 18:44 par Gil Def





COEUR POUR COEUR




Un coeur
Un coeur nuit noire
Un coeur cauchemar
Un coeur désespoir
Un coeur déchiré
Mal cicatrisé
Asphyxié
Frigorifié
Cyanosé

Un coeur
Un coeur matin gris
Un coeur sous la pluie
Un coeur de l'ennui
Un coeur torpeur
Qui pleure
Qui a peur
Une éclaircie
Une poésie

Un coeur
Un coeur éther bleu
Un coeur bord des yeux
Un coeur papillon
Un coeur déraison
Sans saison
Peur de l'hiver
Coeur à l'envers
Goût de l'amer

Un coeur
Un coeur baie orange
Un coeur qui mélange
Un coeur message
Un coeur voyage
Qui suit l'étoile
Piège de la toile
Poison mortel
Fiel couleur de miel

Un coeur
Un coeur lilas blanc
Un coeur printemps
Un coeur d'enfant
Coeur qui attend
Un autre coeur
Une jolie fleur
Sève renaissance
Fruits espérance

Un coeur
Un coeur âme couleurs
Un coeur flammes chaleur
Un coeur baisers senteurs
Un coeur mains caresses
Un coeur bras tendresse
Coeur à coeur
Ensemble

Coeurs Bonheur


©  Gil DEF. N° 65 / 08.01.2005
- Amours en conjugaison -

 







Commentaires: 4

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 88 le Lun 20 Mai - 18:01
Derniers sujets
» Bonjour à tous les poètes ...
Dim 30 Avr - 10:12 par Mireille8

» Poésie au devoir d'humanité
Jeu 20 Avr - 18:40 par Gil Def

» Saint-John Perse -"Une vie, une oeuvre Emission radio France Culture
Mar 18 Avr - 18:48 par Gil Def

» Vian Boris -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1997
Lun 17 Avr - 18:30 par Gil Def

» Prévert Jacques -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 2017
Lun 17 Avr - 17:30 par Gil Def

» Cros Charles -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1992
Dim 16 Avr - 9:39 par Gil Def

» Reverdy Pierre -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 2006
Sam 15 Avr - 18:15 par Gil Def

» Mallarmé Stéphane -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1992
Sam 15 Avr - 17:31 par Gil Def

» Desnos Robert -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 2005
Sam 15 Avr - 10:03 par Gil Def

» Supervielle Jules -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 2007
Sam 15 Avr - 9:37 par Gil Def

» Aragon Louis -"Une vie, une oeuvre" Emission France Culture 2009
Sam 15 Avr - 9:22 par Gil Def

» Borel Pétrus -"Une vie, une oeuvre Emission radio France Culture 2004
Ven 14 Avr - 19:28 par Gil Def

» Lamartine Alphonse de - "Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1989
Ven 14 Avr - 18:05 par Gil Def

» Viau Théophile de -"Une vie, une oeuvre" Emission de radio France Culture 1992
Lun 10 Avr - 16:42 par Gil Def

» Aubigné Théodore Agrippa d' -"Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1998
Dim 9 Avr - 19:16 par Gil Def

» Cendrars Blaise - Portrait radiophonique en 2 volets France Culture 2002
Sam 8 Avr - 17:29 par Gil Def

» Marot Clément - "Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1996
Sam 8 Avr - 16:18 par Gil Def

» Ronsard Pierre de - "Une vie, une oeuvre" Emission radio France Culture 1998
Sam 8 Avr - 16:03 par Gil Def

» Las, Mort qui t'a fait si hardie - Charles d'Orléans par Pierre Blanchar
Ven 7 Avr - 16:32 par Gil Def

» Prière pour avoir une femme simple - Francis Jammes par Jean Négroni
Ven 7 Avr - 16:14 par Gil Def