COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -24%
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go ...
Voir le deal
499 €

Verhaeren Emile - Les heures du soir

Aller en bas

Verhaeren Emile - Les heures du soir Empty Verhaeren Emile - Les heures du soir

Message  Gil Def Jeu 5 Aoû - 13:39




LES HEURES DU SOIR
Emile Verhaeren
Edition 1922 - Mercure de France



Verhaeren Emile - Les heures du soir 45943 





"A celle qui vit à mes côtés" telle est la dédicace de cette publication poétique d'Emile Verhaeren et il est indéniable que cet ouvrage est consacrée à l'amour et à la vie, à l'histoire  d'un couple.  Ce qui peut caractériser cette oeuvre, c'est la simplicité, la sincérité et la tendresse,  

L'édition de 1922 s'institule LES HEURES DU SOIR, précédées de LES HEURES CLAIRES et LES HEURES D'APRES-MIDI. Il convient donc de considérer qu'il y a trois grands chapitres dans cette publication poétique en un seul volume.

LES HEURES CLAIRES - Table des matières

Les textes de cette partie n'ont pas de titres.
Ce qui est repris ci-dessous ce sont les incipits ou premiers vers.

I. Ô la splendeur de notre joie
II. Quoique nous le voyions fleurir devant nos yeux
III. Ce chapiteau barbare où des monstres se tordent
IV. Le ciel en nuit, s'est déplié
V. Chaque heure, où je songe à ta bonté
VI. Tu arbores parfois cette grâce bénigne
VII. Oh ! laisse frapper à la porte
VIII. Comme aux âges naïfs, je t'ai donné mon cœur
IX. Le printemps jeune et bénévole
X. Viens lentement t'asseoir
XI. Combien elle est facilement ravie
XII. Au temps où longuement j'avais souffert
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XIII. Et qu'importent et les pourquois et les raisons
XIV. A ces reines qui lentement descendent
XV. Je dédie à tes pleurs, à ton sourire
XVI. Je noie en tes deux yeux mon âme tout entière
XVII. Pour nous aimer des yeux
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XVIII. Au clos de notre amour, l'été se continue
XIX. Que tes yeux clairs, tes yeux d'été
XX. Dis-moi, ma simple et ma tranquille amie
XXI. En ces heures où nous sommes perdus
XXII. Oh ce bonheur
XXIII. Vivons, dans notre amour et notre ardeur
XXIV. Sitôt que nos bouches se touchent
XXV. Pour que rien de nous n’échappe à notre étreinte
XXVI. Bien que déjà, ce soir
XXVII. Le don du corps quand l’âme est donnée
XXVIII. Fut-il en nous une seule tendresse
XXIX. Le beau jardin fleuri de flammes
XXX. S’il arrive jamais


LES HEURES D'APRES-MIDI - Table des matières

Les textes de cette partie n'ont pas de titres.
Ce qui est repris ci-dessous ce sont les incipits ou premiers vers.

I. L'âge est venu, pas à pas, jour à jour
II. Roses de juin, vous les plus belles  
III. Si d'autres fleurs décorent la maison  
IV. L'ombre est lustrale et l'aurore irisée  
V. Je t'apporte, ce soir comme offrande ma joie
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 VI. Asseyons-nous tous deux près du chemin
VII. Très doucement, plus doucement encore
VIII. Dans la maison où notre amour a voulu naître
IX. Le bon travail, fenêtre ouverte
X. Toute croyance habite au fond de notre amour
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XI. L'aube, l'ombre, le soir, l'espace et les étoiles
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XII. C'est la bonne heure où la lampe s'allume
XIII. Les baisers morts des défuntes années  
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XIV. Voici quinze ans déjà que nous pensons d'accord
XV. J'ai cru à tout jamais notre joie engourdie
XVI. Tout ce qui vit autour de nous  
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XVII. Avec mes sens, avec mon coeur et mon cerveau 
XVIII. Les jours de fraîche et tranquille santé  
XIX. Je suis sorti des bosquets du sommeil
XX. Hélas lorsque le plomb des maladies
XXI. Le clair jardin c'est la santé
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XXII. C'était en juin, dans le jardin  
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XXIII. Et te donner ne suffit plus, tu te prodigues
XXIV. Ô le calme jardin d'été où rien ne bouge  
XXV. Comme à d'autres, l'heure et l'humeur
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XXVI. Les barques d'or du bel été
XXVII. Ardeur des sens, ardeur des cœurs, ardeur des âmes  
XXVIII. L'immobile beauté  
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XXIX. Vous m'avez dit, tel soir, des paroles si belles
XXX. Heures du matin clair, heures d’après-midi


LES HEURES DU SOIR - Table des matières

Les textes de cette partie n'ont pas de titres.
Ce qui est repris ci-dessous ce sont les incipits ou premiers vers.

I. Des fleures fines et mousseuses
II. S'il était vrai
II. La glycine est fanée et morte est l'églantine
IV. Mets ta chaise près de la mienne
V. Sois moins propice et consolante
VI. Hélas les temps sont loin
VII. Le soir tombe, la lune est d'or
VIII. Lorsque ta mai confie
IX. Et maintenant que sont tombés
X. Quand le ciel étoilé couvre nore demeure
Verhaeren Emile - Les heures du soir 989837 XI. Avec le même amour que tu me fus jadis
XII. Les fleurs du clair accueil
XIII. Lorsque s'épand sur notre seuil
XIV. Si le sort nous sauva des banales erreurs
XV. Non, mon âme jamais de toi ne s'est lassée
XVI. Que nous sommes encore heureux.
XVII. Subirons-nous hélas le poids mort des années
XVIII. Les menus faits, les mille riens
XIX. Viens jusqu'à notre seuil répandre
XX. Quand notre jardin clair
XXI. Avec mes vieilles mains
XXII. Si nos cœurs ont brulé en des jours exaltants
XXIII. Et ce rugueux hiver où le soleil flottant
XXIV. Peut être
XXV. Oh tes si douces mains
XXVI. Lorsque tu fermeras mes yeux à la lumière




* Les titres précédés d'un carré bleu sont des liens vers les textes.






_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2786
Age : 71
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum