Partenaires
Forum gratuitAnnuaire des forums


Tchat Blablaland
Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Mireille8

Nos membres ont posté un total de 2107 messages dans 1934 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Sondage
Chronique d'un vécu sans jugement

Sam 10 Oct - 19:13 par Gil Def






CHRONIQUE D'UN VECU SANS JUGEMENT

COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail 5187065894?profile=original


Peut-être n’a-t-il pas trouvé un sens à l’existence
Cet homme, à l’âge de son dernier bail, jour après jour
Du côté abandon de prétendues reconnaissances
Tant contraint à un tout à distance et aux indifférences
Cet homme, de mille faits inconnus pour le faire court

Il y a longtemps de ça, il fut large à l’espérance
Comme une grande maison et un jardin tout autour
Par présences pénétrantes de tout fait de romance
De toute son enfance, il était oracle de la confiance
Des racines et des ailes pour former tous les discours

Peut-être n’avait-il pas compris ce que le temps emporte
Cet homme, comme ci, comme ça, d’un bonjour ou pas
L’on ne choisit ni ce que l’on est, ni ce que l’on porte
De ses besoins et de ses envies, qui donc s’y rapporte
Cet homme, de combien de contradictions et de pourquoi

Il y a longtemps, cause pour cause, tant opportunes
Il s’enseigna à naître d’une amour d’Elle pour toute foi
Le monde en fut changé, palpitant de primes fortunes
De ses dix-sept ans, il était élan et sans peur aucune
Elle, lui serait si loin, Elle lui resterait si là

Peut-être croirez-vous l’apercevoir, digne ou indigne
Cet homme n’a rien à marchander, rien à faire savoir
Clandestin parce que ni héros, ni déclaré victime
Néanmoins suspect parce que tous les paradigmes
De la planète des fous, et des corruptions de pouvoirs

Pourtant, tant d’années, il fut ainsi de même constance
A tenir parole, chose promise, chose due
A se refuser tout abattement, il était résistance
Aux insultes à la raison, aux usages de violences
Sans rien d’une retenue, même à la déconvenue

Peut-être a-t-il trop perdu, faute aux choses incomprises
Cet homme en ce désir toujours d’encore les passions
L’esprit des éventails, des retrouvailles qui se grisent
Enamourées, ponctuées à leurs marges, l’expertise
Des sentiments à nu, comme jamais il n’en fut question

Est-il utile d’en dire plus ? N’écris qu’à l’énigme
Chacun l’est, à l’effet des horloges et des miroirs
De cet homme, ni par pitié ni pour qu’on le désigne
Au pourquoi, comment, à quand il aurait été sublime
Plus d’une fois vulnérable, il plia tout savoir

Peut-être serait-il l’effeuillée de toutes les coutumes
Que ce soit en saison ou à déraison des séductions,
Cet homme, en souvenance, il déplace ce qu’il assume
Il dit comme on ne dit pas, ce qu’on peut avoir d’amertume
De la nostalgie, il augmente ses élucubrations

Pour ses dernières années, lui sera-t-il permis d’être
Encore et encore, vivant, quand bien même les chocs
L’équilibre précaire pour ce que l’on peut se permettre
Pour son dernier …


[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

La vie avant toute chose

Mar 6 Oct - 12:39 par Gil Def






LA VIE AVANT TOUTE CHOSE

COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail 4455816485?profile=original


Si vous aussi, les jardins suspendus, les portiques
De la genèse des grâces et des jours parfaits
La souvenance heureuse de quand l’on naît, renaît
S’instruit à pencher, côté touchant et magnifique

Si vous aussi, la seule valeur est le même horizon  
De chaque fois le don d’une nouvelle mesure
A toute attention, intention, à toute aventure
A l’envie d’être, de vivre et d’en faire cent raisons

Si vous aussi, le langage fort, ce sont les actes
La primauté aux amours, aux croisées d’inventions
La tendresse, le plein d’efforts de la réaction
A tout malheur qui pourrait faire mourir tout pacte

Si vous aussi, l’appétence pour le tout autour
Les énigmes d’ici et d’ailleurs, les phénomènes
Big-bang, effet papillon, ou collier de gemmes
Les traces d’ancêtres en quête d’un bon séjour

Conviendrez-vous que l’époque est une affaire
D’incapacités, de déficits à savoir donner
A chacun, chacune, le temps des actes libérés
De toute aliénation ou crainte ou misère

Combien l’inculture, l’absurdité du faire-valoir
Le tri sélectif des opinions, des convictions
Tout ça pour s’exaspérer de tant d’impositions
Brutales et d’un quotidien de l’assommoir

Le rien d’une intelligence, l’usage de violence
Par tout pouvoir exclusif qui force à déchoir
Toute humanité, à prostituer le moindre espoir
De paix, de science et bonté des accordances  

Si vous aussi, le cherche-monde infiniment
Les instances pour créer sa voie de délivrance
La suprématie de la vie pour toute portance
La résilience pour garder au meilleur son temps

Si vous aussi, les arguments des manifestes
A s’envoyer des adresses qui font tant plaisir    
En signets, ricochets ou pointe de désir
Ainsi soit l’humanité féconde de telle geste

Si vous aussi, in extenso du grand parti pris
Pour les compagnies, à chacun, à chacune
Sa façon d’être un atout de bonne fortune
Un charme singulier qui jamais ne s’oublie

Par et pour ce que sont les nourritures terrestres
Sans un manquement ni pour le corps ni pour l’esprit
Demande plus que de résister aux infamies
Changer de matrice pour ne jamais être en reste



© Gil DEF - N° 873 / 13.02.2020













[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

Les amours de porcelaine

Mar 6 Oct - 12:29 par Gil Def






LES AMOURS DE PORCELAINE

COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail 2999967151?profile=original


Quand les amours se reconnaissent, il est plutôt improbable
D’y poser des mots, de percer leurs mystères en tourbillon
Il est plutôt rare qu’on leur accorde un droit à la déraison
Pourtant, la conjugaison d’aimer, c’est à l’invraisemblable

Tout a été dit des amours, mais je ne dirai pas, c’est trop
Je ne veux rien oublier de mes instances amoureuses
De celles qui m’ont fait la grâce d’y être les charmeuses
Du temps, des espaces, du sentimental à fleur de peau  

Quand les amours se reconnaissent, elles sont de porcelaine
Tremble le premier pas de se retrouver d’un coup sujet
A tant de maladresses, à tant d’accidents, de forfaits
Quand bien même la sincérité de l’aveu que l’on aime

Porcelaine précieuse et fragile, l’amour l’est d’autant
Ce passage de l’un à l’autre au besoin des accordances
Même pensées, mêmes gestes, mêmes vibrantes présences
De l’esprit et du corps pour s’apprivoiser au mieux le temps

La porcelaine, combien d’actes précis en cette matière,  
Mais d’un rien, elle se brise, et d’en ramasser les morceaux
C’est peine perdue, ainsi sont les amours, in extenso
Bonheur et malheur d’aimer, la loi des grâces éphémères

Quand les amours se reconnaissent, un et un qui font deux
De même façon à trembler et à compter l’un pour l’autre
En toutes circonstances, mais combien d’erreurs, de fautes
De méprises aussi pour se maudire d’être amoureux

L’amour est toujours à l’âge des apprentis de mille choses
Sans logique, sans certitude de savoir les besoins,
Les désirs, de l’un, de l’autre, tant tout peut changer d’un rien
Tant l’on peut aimer des rêves et s’absenter de sa cause

Quand bien même ce que l’on sait, et le bien que l’on fait
Au nom de l’amour, demeurent les questions incontournables
De chance et de malchance, des accidents inséparables
De la vie, et bien plus encore en tout attachement parfait

Combien d’amours à l’obligation de perdre leurs adresses
L’un part, l’autre reste, c’est une histoire brisée à mille regrets
Si dérisoires, c’est un accident, et rien d’un procès
Contre le sort n’empêchera les fleurs coupées de tristesse

L’un part, l’autre reste, et l’amour en vagues, si loin, si là
Si là et si loin, l’amour qui résiste et l’amour qui s’affale
Mais le mal n’est pas le même, de s’éloigner d’une étoile
Ou de l’éteindre à jamais même si on la garde en soi

Il est des amours à ne pas juger, amours impossibles
Amours brèves, amours qui ne veulent pas se refermer
Sur la conclusion amère des amours inachevées
Amours de …


[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

Au calice de ton amour

Mar 21 Juil - 9:53 par Gil Def






AU CALICE DE TON AMOUR

COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Red-roses-hipper-france_hqs88q



Sans m'y attendre j'ai trouvé un jour
Sans le comprendre l'offrande de ton amour
La rose timide ne pouvant s'en défendre
Osant tremblante l'aveu de son cœur tendre
Sachant la maladresse qui peut le fendre

Sans vouloir surprendre tu m'as confié un jour
Le nul désir de reprendre en gage d'amour
La rose à l'éden éclose dans un soupir
S'exposant fragile au désir de la cueillir
Sachant que sans soin elle pourrait être martyre

Sans jamais attendre d'hommages en retour
Tu m'offres chaque jour la preuve de ton amour
La rose sanguine de candeur m'illumine
Par sa couleur et son parfum je la devine
M'attirant et me troublant, j'en sais les signes

Sans pouvoir lui rendre n'ayant pour seul recours
Que des regards et des attentions de velours
La rose restera à jamais la plus belle
A nuls autres pareils, sa corolle de dentelle
Ce calice où s'abreuve l'amour immortel


© Gil DEF. 06.03.2006













Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 88 le Lun 20 Mai - 18:01
Derniers sujets
» Le laboureur - Albert Samain
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeVen 16 Oct - 20:44 par Gil Def

» Le meilleur moment des amours - René François Sully Prudhomme
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeJeu 15 Oct - 19:13 par Gil Def

» La vieillesse - René François Sully Prudhomme
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeJeu 15 Oct - 18:48 par Gil Def

» Le dernier adieu - René François Sully Prudhomme
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeJeu 15 Oct - 18:35 par Gil Def

» La vallée - Marceline Desbordes-Valmore
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeMer 14 Oct - 19:25 par Gil Def

» L'écolier - Marceline Desbordes-Valmore
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeMer 14 Oct - 18:55 par Gil Def

» Le dernier rendez-vous - Marceline Desbordes-Valmore
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeMar 13 Oct - 12:40 par Gil Def

» S'il l'avait su - Marceline Desbordes-Valmore
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeMar 13 Oct - 12:18 par Gil Def

» La séparation - Marceline Desbordes-Valmore
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeMar 13 Oct - 11:47 par Gil Def

» Je l'aime d'amour profond - Théophile Gautier
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeLun 12 Oct - 19:10 par Gil Def

» Hymne à la paix - François Coppée
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeDim 11 Oct - 12:23 par Gil Def

» Au lecteur - Charles Baudelaire
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeDim 11 Oct - 11:38 par Gil Def

» Quand le ciel bas et lourd - Charles Baudelaire
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeDim 11 Oct - 11:07 par Gil Def

» Chronique d'un vécu sans jugement
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeSam 10 Oct - 19:13 par Gil Def

» Le ciel est par-dessus le toit - Paul Verlaine
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeSam 10 Oct - 18:49 par Gil Def

» Je ne sais pourquoi mon esprit amer - Paul Verlaine
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeSam 10 Oct - 14:59 par Gil Def

» Chanson d'automne - Paul Verlaine
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeSam 10 Oct - 11:23 par Gil Def

» Il pleure dans mon coeur - Paul Verlaine
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeSam 10 Oct - 11:05 par Gil Def

» Le saule - Maurice Rollinat
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeJeu 8 Oct - 19:26 par Gil Def

» Pendant la pluie - Maurice Rollinat
COUPS DE COEUR POETIQUES - Portail Icon_minitimeJeu 8 Oct - 19:09 par Gil Def