Conon de Béthune, Artois - Biographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conon de Béthune, Artois - Biographie

Message  Gil Def le Sam 5 Avr - 19:46



Les trouvères d' ARTOIS

- CONON DE BETHUNE - ESSAI BIOGRAPHIQUE -





- DE BETHUNE A CONSTANTINOPLE -



Si nous avons placé Conon de Béthune dans le groupe des trouvères de l'Artois, c'est en raison de ses origines.

DE LA MAISON SEIGNEURIALE DE BETHUNE

Conon est le dixième fils de Robert V (1130-1191), seigneur de Béthune, de Richebourg, de Varneston, de Choques, et vassal du comte de Flandre. Conon, vraisemblablement né dans les années 1150-1160, est ainsi apparenté par sa grand-mère aux comtes de Hainaut. Le père de Conon de Béthune est par tradition l'avoué de l'importante institution de l'Abbaye Saint-Vaast d'Arras.
Conon de Béthune a aussi pour maître son oncle Huon d'Oisy, qui l'initie à la poésie et à l'art des troubadours. Il a vraisemblablement connu les trouvères fondateurs du Puy d'Arras.



Philippe Auguste et Isabelle de Hainaut

TROUVERE A LA COUR DE CHAMPAGNE

On peut aussi placer Conon de Béthune dans les trouvères de la cour de Champagne. Il fait sa première apparition à la cour en 1180 lors du mariage de Philippe II Auguste (1165-1223) et de Isabelle de Hainaut (1170-1190) qui a lieu près de Bapaume. C'est un mariage important dans la mesure où Isabelle de Hainaut apporte en dot l'Artois, ainsi rattaché au domaine royal. Conon de Béthune y présente ses chansons. La reine-mère Alix de Champagne et le roi se seraient moqués de son langage artésien comme il l'indique dans une de ses chansons. Pourtant, il crée des liens avec Gace Brulé, un trouvère important à la Cour de Champagne.



Prise de Constantinople par les Croisés.

A LA CROISADE VERS CONSTANTINOPLE
 
Lors de la troisième croisade, son père meurt en 1191 lors de la prise de Saint-Jean d'Acre. Conon participe aussi à la quatrième en 1202, accompagnant Baudouin VI de Hainaut (1171-1206). Cette croisade aux objectifs détournés, largement racontée par le chroniqueur Geoffroi de Villehardouin, aboutit à la conquête de Constantinople en 1204. Un nouvel état est créé dont Baudouin VI devient l'empereur pour une courte durée. En effet, en 1205, après la bataille désastreuse d'Andrinople où 300 chevaliers périssent, le comte est blessé, et meurt probablement en captivité en 1206.
Pendant l'absence de Baudouin, Conon de Béthune est régent de Constantinople. Il y occupe encore des postes importants dans les gouvernements des successeurs de Baudouin : Henri Ier (1174-1216), son frère, comte de Flandre et de Hainaut, et empereur latin d'Orient entre 1206 et 1216, et Pierre Ier de Courtenay (1165-1219), beau frère du précédent, empereur entre 1216 et 1219.
Il meurt vraisemblement à Constantinople en 1219 ou 1220.

Plus tard, Sully, ministre de Henri IV se vantera fièrement de son lien de parenté avec Conon de Béthune. Il s'appellait effectivement Maximilien de Béthune, duc de Sully. Il était bien d'une branche cadette de la Maison de Béthune.




Gil DEF. 13 mai 2008

_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
avatar
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1733
Age : 68
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum