COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-47%
Le deal à ne pas rater :
Mini Crêpière Wok Grill – 3 en 1 – LIVOO DOM200 pour 6 Personnes
42 € 79 €
Voir le deal

Les giboulées - Emile Verhaeren

Aller en bas

Les giboulées - Emile Verhaeren Empty Les giboulées - Emile Verhaeren

Message  Gil Def Dim 14 Fév - 12:05




L'HOMME ET LA NATURE

LES PHENOMENES NATURELS





Les giboulées
Emile Verhaeren


Les giboulées - Emile Verhaeren 123022223_o


À l’Occident, là-bas,
Des nuages montent par tas,
Des nuages couleur d’ardoise sombre.
Ils s’élèvent tel un grand vol
Et leurs ailes font circuler des ombres,
De lieue en lieue, au ras du sol.
L’averse choit sous la nuée,
Battant les toits et les auvents
Comme les grains le creux d’un van ;
Les bois, là-bas, avec leurs branches remuées
Balayent les airs, de loin en loin.

Avec ses bras géants, le vent du nord
La tord
Et la projette par rafales
Dans les jardins peuplés de bourgeons d’or ;
Tiges, pistils, rameaux, pétales
S’affalent ;
Elle déchiquette le blé nouveau
Et déchire le verdoyant manteau
Des espoirs neufs et des richesses végétales.

Les villages la regardent passer
Ainsi qu’une déroute ;
Les linges blancs qu’on sèche au long des routes
Sont balayés vers les fossés.
Des champs entiers, prés et broussailles,
Sont saccagés sous la mitraille,
Et les meules là-bas, dans le lointain,
Prises d’assaut jusques au grain
À travers l’or serré des gerbes et des pailles.

Mais voici le soleil qui là-haut reparaît ;
L’averse fuit et les fermes quand même espèrent
Avec un cœur tenace et profond et muet
Comme la terre.



- Toute la Flandre -









_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2786
Age : 71
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum