COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,95€
2.95 € 6.35 €
Voir le deal

Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles

Aller en bas

Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles Empty Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles

Message  Gil Def Mer 17 Mar - 19:31

Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles 721364 Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles 721364 Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles 721364


HISTOIRE ET POLITIQUE

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE





Visite à la cathédrale de Reims
Anna de Noailles


Visite à la cathédrale de Reims - Anna de Noailles Large



Le chemin qui t’approche et qui conduit vers toi
Est délié, penchant et noble ;
On voit se mélanger au flot rose des toits
Les carrés bleus de tes vignobles ;

Et puis l’on t’aperçoit au centre du vallon,
Un peu petite dans l’abîme,
Toi dont la renommée est le chant le plus long
Que le sol ait voué aux cimes !

Ton nom et ta douleur ont dominé les cris
De ceux qui luttent et qui saignent ;
Les corps sentaient en toi le mal fait à l’esprit ;
Mais est-il sage qu’on te plaigne ?

– Je t’ai vue, ô beauté que rien n’a pu flétrir,
Plus tourmentée et plus savante,
Sans doute fallait-il que tu saches souffrir
Pour que ta pierre fût vivante.

Vivante et délicate, et pareille à la chair,
Inspirant l’amour et les larmes
Quand le vol des oiseaux et l’azur d’un soir clair
Te traversent comme des armes.

On ne sait plus quel vent soufflant d’un ciel affreux
A pris ton noble corps pour cible,
A fané ton portail suave et rigoureux.
Et t’a faite enfin si sensible !

Ô face fatiguée et calme, grand témoin
Des sacres, des fléaux, des âges,
L’univers te louait, mais le cœur t’aimait moins
Quand tu n’avais pas ce visage,

Ce visage aplani, résistant, consentant,
Qui, montrant les os de sa face,
Sait bien que sa beauté, fille altière du temps,
A la profondeur pour surface !

Ô beau visage osseux où, dans l’emmêlement
De tout ce qu’on voulut détruire,
Flotte de pierre en pierre, indivisiblement,
Le charme illustre des sourires ;

Les anges, les beaux dieux, les rnadones, les rois
N’ont pas quitté leurs alvéoles ;
Dans ce chaos tranquille et sans nul désarroi,
Leur songe se maintient et vole.

Cette antique assemblée aux doigts joints et brisés
A son logis dans ton désastre ;
Ta gardes sous ton air finement épuisé
La solide clarté des astres.

L’oubli, qui chaque jour mêle tout ce qui fut
Aux cendres légères des mondes.
Se heurte à ta vigueur qui dresse le refus
De sa présence sombre et blonde.

— Qu’on cesse de te plaindre, ô roc, toi que l’on voit
Transpercé par des hirondelles,
Toi, gouffre de l’azur, et la muette voix
Qui dit les choses éternelles !…



- Les Forces éternelles -












UNE CATHEDRALE "MARTYRE"

La cathédrale de Reims est fortement attachée à l’histoire du royaume de France. En effet, à partir du XIe siècle, la quasi-totalité des rois de France est venue en cette cathédrale pour leur sacre en tant que roi chrétien catholique romain. Notons que depuis 1991 la cathédrale de Reims est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Dans ce texte, Anna de Noailles évoque ce qu'elle a vu et ressenti après les bombardements allemands au début de la Première guerre mondiale et l’incendie qui s’en suivit qui ont fortement endommagé la cathédrale de Reims.  





_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3202
Age : 72
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum