COUPS DE COEUR POETIQUES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil Windows 10 à 52,99€
52.99 €
Voir le deal

A l'ambulance - François Coppée

Aller en bas

A l'ambulance - François Coppée Empty A l'ambulance - François Coppée

Message  Gil Def Ven 21 Mai - 9:53




DE LA CONDITION HUMAINE

MISERES ET CALAMITES





A l'ambulance
François Coppée


A l'ambulance - François Coppée S-l300


Du couvent troublant le silence,
Arrive, avec son bruit pressé,
Une voiture d’ambulance.
On amène un soldat blessé.

Sur sa capote le sang brille ;
Il boite, éreinté par l’obus.
Son fusil lui sert de béquille
Pour descendre de l’omnibus.

C’est un vieux aux moustaches rudes,
Galonné d’un triple chevron,
Qui hait les cagots et les prudes
Et débute par un juron.

Il a des propos malhonnêtes
Et des regards presque insultants,
Qui font rougir sous leurs cornettes
Les novices de dix-huit ans.

Croyant qu’il dort et qu’elle est seule
Si la sœur prie auprès de lui,
Vite il charge son brûle-gueule
Et siffle un air avec ennui.

Que lui font la veille assidue,
L’intérêt qu’on peut lui porter ?
Il sait que sa jambe est perdue
Et que l’on va le charcuter.

Il est furieux. – Laissez faire ;
On est très-patient ici ;
Puis il y règne une atmosphère
Qui console et qui dompte aussi ;

L’influence est lente, mais sûre,
De ces servantes de leur vœu,
Douces en touchant la blessure
Et douces en parlant de Dieu.

— Aussi, sentant, à sa manière,
Le charme pieux et subtil,
Le grognard, à chaque prière,
Dira bientôt : « Ainsi soit-il ! »



- Ecrit pendant le siège -









_________________
La poésie, c'est les paroles éparses du réel (Octavio Paz)
Gil Def
Gil Def
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2785
Age : 71
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum